bit-lit·Chroniques

[Chronique #5] Felicity Atcock, T3 – Les Anges sont de mauvais poils

felicity-atcock,-tome-3---les-anges-sont-de-mauvais-poil-572673

  • Auteur : Sophie Jomain
  • Editeur : J’ai Lu Darklight (pour la version de poche), Rebelle pour le grand format
  • Sortie de poche le 11 mars 2015, 314 pages, 6.9 €
  • Thème : Bit-lit, Romance, Humour
  • 4ème de couverture : « Après l’incendie ayant ravagé La Fièvre du Samedi Soir, mon jardin s’est une nouvelle fois retrouvé envahi par les vampires. Ma stupidité me perdre, j’aurais dû savoir que j’allais encore me mettre dans le pétrin en acceptant de les héberger.
    Cette fois-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour, et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à en mourir, c’est le chaos assuré. Il n’y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes… et ce n’est pas près de changer. »

Mon avis : Cette série… je suis de plus en plus adepte de l’univers de Sophie Jomain. Felicity m’avait déjà conquise durant les deux tomes précédents. Celui-ci marque, pour ma part, un tournant important dans l’histoire. Autant dans le comportement et la vie de Felicity que dans ses relations avec les hommes du roman. Nous retrouvons donc Felicity enceinte, mais de qui ? Cette question sera la principale interrogation du roman. Une bataille qu’elle va mener contre Stan et Terrence (les deux pères probables) pour qu’ils respectent son choix, ne connaître l’identité du père qu’à la naissance de l’enfant. Entre temps, elle va réussir à transformer de nouveau son jardin à dortoir à vampires. Jeremy en allant trop loin s’attire les foudres des changelings et compromet leurs plans avec la fille d’un des chefs lycans. Bien sûr, Felicity et son esprit féministe ne vont pas pouvoir s’empêcher de lui porter secours, s’attirant les foudres des changelings. En cours de route, elle va rencontrer Phil, un autre très sexy… lycan cette fois, qui va l’aider dans son enquête. Encore une fois, elle se retrouve dans un sacré sac à embrouilles !

Pour commencer, malgré toutes les embrouilles dans lesquelles se retrouve Felicity, elle trouve toujours le moyen de faire des rencontres. Une des plus intéressantes n’est pas forcément quelqu’un qu’elle vient de rencontrer, mais son patron, un ange qui a choisi une vie de mortel. Il a protégé et surveillé Felicity toute sa vie, bien que son père ait tué son alter ego angélique. Mais qu’il ait fait ce choix par amour lui a fait comprendre bien des choses. M. Hanz se retrouve être un allier de taille.

On en apprend un peu plus sur le père de Felicity. C’est un personnage qui prend de plus en plus d’importance au fil des romans. Stan veut bien sûr sauver son ami des limbes, mais Felicity a peur de renouer un lien avec lui. Cependant, grâce où à cause de son fils, elle arrive entrer en contact avec lui. Un contact qui va la troubler au plus haut point. Son enfant semble être très puissant : déjà parce que sa mère est un entre-deux, mais aussi parce que son père est soit un ange soit un autre entre-deux. Ce qui fait de lui un être très puissant qui a un contact avec dieu et les enfers. 

Felicity est égale à elle-même, attirée par des hommes forts, sexy tous aussi bourrus les uns que les autres. Preuve en est du nouveau venu : Phil, un lycan qui intéresse beaucoup notre héroïne, mais pour ma part, je trouve qu’il ne fait que la distraire. Elle n’a pas déjà assez à faire avec Stan et Terrence ? Déjà, que deux c’est compliqué, mais alors trois… Et puis, la véritable question c’est plutôt qu’elles sont ses véritables intentions ? Parce que ce n’est pas pour dire, mais… il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Il la déconcentre de Stan, et je n’aime pas ça ! (Oui, c’est un peu mon chouchou.) J’aime le fait qu’elle reste fidèle à ses valeurs même après tout ce qui lui arrive. J’avoue qu’il y a un petit truc qui m’agace parfois (oui, tout ne peut pas être parfait sinon ce ne serait pas drôle), il faut qu’elle choisisse maintenant, le fait qu’elle dise non à tous ces hommes lui donne un côté fausse sainte nitouche qu’elle n’est pas, et ce soit vraiment dommage.

Parlons des garçons : je commence par Terrence : Il a été très absent pendant ce tome, présent bourré au départ et touchant à la fin. J’ai aimé qu’il se dévoile un peu, sur ses sentiments, sur ce qu’il pense à propos de Feli et du bébé. Mais il y a toujours Jeliel, et je suis sûre qu’elle finira par poser des problèmes !

Stan… Aaah Stan. Égale à lui-même, arrogant, prétentieux (en fait parfaitement le profil d’hommes que j’adore en littérature, des personnalités fortes que l’on pense en dehors de toutes considérations et de tous sentiments, mais qui se relèvent être touchant et attentionné.) Et c’est parfaitement le cas de Stan. Sous ses airs de grands méchants entre-deux, sexy et exécrable se cache un homme qui prend soin des autres et même tendre. Dieu que le passage où il retrouve Feli dans sa chambre m’a ému. C’était intense, j’en avais même des frissons !! Oui, oui ! Et au final, c’est le seul sur lequel Feli peut vraiment compter dans ce tome.

L’intrigue quant à elle n’avait rien en reste. Sophie Jomain introduit de nouvelles races comme les fées, changelings et lycans, et avec elles de nouvelles intrigues, de nouvelles luttes et surtout de nouveaux problèmes pour Feli. On a la bonne dose d’action et de scènes de tous les jours (la grossesse et les rendez-vous chez le gynéco par exemple), mêlée à l’avancement des recherches sur son père et le secret de sa naissance, ou ses démêlés avec les changelings. Le tout traité avec l’humour et la légèreté qui convient. 

En résumé : ce roman est un régal. Il est addictif, il soulève un bon nombre de questions dont j’espère l’auteure nous donnera les réponses lors du prochain tome. À commencer par qui est le père du bébé ? Est-ce que Feli va aller trouver son père ? Surtout, où est Adam ? Je recommande cette série française, à tous ceux qui aiment l’humour et les personnages forts et hauts en couleur, c’est un véritable plaisir pour les yeux ! Merci à Sophie pour ce nouveau bijou et vivement le tome 4 (j’attends la sortie en poche 😥 )!

Note : 17/20

Les points positifs : l’humour, les personnages, la plume

Les points négatifs : trop d’hommes, il faut choisir ma petite.

Et vous ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Un commentaire sur “[Chronique #5] Felicity Atcock, T3 – Les Anges sont de mauvais poils

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s