[Daily Diary] 30 Juin 2015 : les Soldes

SOLDES

Cher journal,

Aaah, l’arrivée de l’été, des grosses chaleurs et des soldes. Et oui, des soldes, on parle pratiquement de l’incontournable évènement du début de l’été. Cette année encore, c’est l’occasion pour les boutiques de se donner l’impression qu’ils ont fait un peu de chiffres, et que les réductions sont tellement avantageuses qu’on ne peut s’empêcher d’entre dans un magasin et de le dévaliser. Soyons un peu réaliste, qu’est-ce qui change des réductions qui sont faites le reste de l’année ? Rien, si ce n’est que c’est une démarche officielle.

Alors oui, je suis allée faire un peu de lèche-vitrine entre filles (avec ma maman, puis avec une copine) et j’ai remarqué une chose : c’est bizarre, mais je trouve toujours plus de vêtements à mon goût quand c’est maman qui paie. Non, trêve de plaisanterie. J’avoue que j’ai été déçu cette année. Il n’y a vraiment pas grand-chose. C’est moi, où il y a une recrudescence de la tapisserie de la grand-mère. Il y avait une promo sur les tissus d’époque ou quoi ? C’est impressionnant, autant j’aime bien les motifs fleuris lorsqu’ils sont élégants, mais là, je vous jure, je suis tombée sur le même motif que le papier peint avec effet un peu velours fleuris qu’il y avait dans les toilettes chez mes grands-parents, dans une boutique. J’ai été profondément choquée.

Bon ce n’est pas pour autant que je n’ai pas trouvé chaussure à mon pied, ou plutôt robe à ma taille, j’adore l’esprit kimono et veste style année 70, tout ce qui a de la dentelle et ces espèces de magnifiques gilets longs… j’en raffole. Et rien que pour contredire mes propos précédents, j’ai pris un kimono à fleurs. Et puis, c’est plutôt sympa les crocs-tops (bon pour les filles qui ont un ventre ultraplat et pas de poitrine… donc pas pour moi, en définitive, mais c’est mignon quand même).

Et puis, j’ai flâné dans les grands enseignes, style Naf Naf, H & M, tout ça. Bah c’est pareil, ce n’est pas jojo. Le style, le rangement, les gens… J’avais soudain oublié en voyant l’engouement général et surtout l’état désertique de ma garde-robe, pourquoi je détestais tant les soldes, ou faire les magasins en général. Il y a deux cas de figure :

— Soit tu es riche et tu t’en fou, quoi que tu veuilles, tu peux te le payer.

— Soit tu es fauchée et chaque petite chose que tu vas voir et aimer va être un tel crève-cœur, que tu ne remets plus les pieds dans les boutiques sans ta maman.

Enfin, et non des moindres… La cabine de la boutique. Si tu as de la chance, la personne qui est passée avant toi n’avait pas oublié le déodorant, mais avec cette chaleur, même le déo n’enlève pas les odeurs, donc tu entres en apnée. Déjà, on n’est pas en condition pour essayer. Mais en plus, comment échappé au regard inquisiteur des cent miroirs autour de toi, placés normalement pour ne pas que tu aies besoin de te contorsionner pour regarder sous toutes les coutures. Mais qui te montre surtout que ses fameuses coutures vont craquer. Les miroirs sont nos pires ennemis lorsque l’on a des choses à camoufler. C’est d’ailleurs pour cela que je les évite !

Passons ensuite aux femmes qui ont… disons une forte poitrine, ou qui sont trop grandes/trop petites… Les tailles un peu spéciales quoi. Combien de maillots de bain j’ai dû essayer pour en trouver un… je vous le donne dans le mille : 14. Pourquoi ? Parce que le 90E n’est pas la taille la plus commune au monde, et qu’ils ne savent pas tailler des maillots pour des femmes qui ont besoin d’un certain maintien ! Non, je ne peux pas mettre de bandeau ou de balconnet : cela ne convient pas aux fortes poitrines. Mettez-vous ça dans la tête enfin ! Et tous ces mignons petits tops à bustiers, avec des bretelles fines ou croisées… Dans les dents… Tu mets ça comment avec un soutien-gorge avec trois attaches ? « Tu ne le mets pas ? » Lol. Ça, c’est juste inenvisageable… À moins de vouloir avoir les seins qui bougent de partout voire qui t’arrivent au niveau du nombril. (Désolée pour le côté trash. Je vous rassure ce n’est pas encore mon cas !) A contrario : je cherchais désespérément un 40 pour des shorts, je trouvais en 36-38-42, mais le 40 lui était aux abonnés absents.

Et après on dit que ce n’est pas stressant de faire des soldes hein ? J’avoue… Ce n’est pas pour autant que je ne vais pas y retourner. Il me faut encore un short, quelques tops, robes et des chaussures. Sans passer à la case maquillage.

En fait, ce n’est pas les soldes qui sont dures, c’est juste les exigences d’être une femme. Mais je reviendrai là-dessus une prochaine fois, je pense.

En attendant, profitez bien du soleil et des réductions les amis. Moi je vous fais de gros bisous, je dois aller suer un peu, parce que c’est bien connu, il faut souffrir pour être belle.

Rose ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s