[Chronique #10] Mercy Thompson, Tome 2 – Les Liens du Sang

  • Auteur : Patricia Briggs
  • Édition : Milady
  • Sortie le 29 mai 2009, 402 pages, 7 €
  • Thèmes : Bit-lit, Loup-garou, action, Romance
  • 4e de couverture : « “Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n’a pas à s’inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l’un de ces citoyens modèles…” La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout… y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l’un d’entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d’être ordinaire… tout comme le démon qui le possède. »

Mon avis : Après la lecture du premier tome, j’avais vraiment hâte de connaître la suite. Cet univers m’intéresse beaucoup pour la simple et bonne raison qu’il diffère totalement de ce que l’on a l’habitude de lire. Ou plutôt de ce que j’ai l’habitude de lire, comme je le disais dans ma précédente chronique, je suis plus une fille à vampire qu’à Loup. Mais croyez-moi, on apprend rapidement à apprécier les sales caractères des Loups lorsque l’on lit Mercy Thompson.
Nous retrouvons cette fois Mercy face à un vampire-démonologue, entendez, un sorcier qui a accepté d’héberger un démon en lui. Le démon ne le contrôle pas, ce qui diffère des possédés, mais disons qu’il a une forte influence sur les actions sur sorcier, sorcier qui a été par la suite, vampirisé. Marsilia, maîtresse de l’essaim local demande à Mercy de retrouver le sorcier qui à par la même occasion réussit à capturer Stefan, Adam, Samuel, Ben, Warren et Daniel (un jeune vampire). La véritable question à mon sens est pourquoi les vampires ne se chargent-ils pas eux-mêmes de leur sale besogne au lieu de demander à notre chère mécanicienne. La réponse se trouve probablement dans ce qu’ignore Mercy d’elle même. Mais ça vous le découvrirez par vous même.  


Comme le j’ai dit, ce fut donc un véritable plaisir pour moi de retrouver Mercy. Bon d’accord, surtout Adam, mais quand même, j’adore cette héroïne. Je ne suis certes pas très compliquée en matière de personnages, à partir du moment où elles ont du chien (sans mauvais jeu de mots) et qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, j’adhère. C’est juste dommage que l’auteur ait fait un personnage aussi fort. Après tout, n’a-t-elle pas droit de craquer de temps à autre ? Enfin, mis à part cela, elle reste fidèle à ce qu’elle dans le premier tome, sauf peut-être vis-à-vis d’Adam.
Se pourrait-il que la changeuse ne soit plus réellement un cœur à prendre, qu’un certain Loup ait réussi à la soumettre ? Surtout va-t-elle réussir à l’accepter avant qu’Adam ne devienne complètement fou et qu’il ne lui laisse plus le choix ? Mystère.
D’un autre côté, il y a Samuel, le colocataire qui la prend pour une poulinière, mais est-ce seulement une simple histoire d’enfant viable ?
Choix cornélien entre un Alpha qui est prêt à étouffer son loup pour que la dame se sente bien et le fils du Marrock qui essaie d’acheter son amour par de bonnes actions.
Personnellement, mon choix est fait !

Et enfin, Stefan. Énigmatique vampire, qui cache très bien son jeu. La question est qu’elle est réellement la nature des sentiments qu’il a pour Mercy ? Cette simple question va conditionner beaucoup de choses dans les tomes suivants.

* * *

Ce n’est pas le genre d’histoire avec laquelle on s’ennuie. Il y a des rebondissements à chaque page, une intrigue qui glisse doucement vers son apogée au fil des lignes. La donne change, Mercy mène la chasse et non les Loups, elle n’est plus reléguée au statut de faible femme qui doit rester chez elle alors que les hommes sont au champ de bataille. Et ils se rendent compte que l’on peut compter sur elle, et gagne leur respect.

J’ai apprécié que l’on plonge un peu plus profondément dans l’univers des vampires. (Oui, c’est plus fort que moi.) Les intrigues de pouvoir et politique sont les maîtres mots de ce tome. Rien n’est plus important que de gagner plus de pouvoir, c’est ce que l’on découvre au fil des pages. C’était d’ailleurs déjà établi dès le premier tome avec les jeux de domination entre Loups. Ici, ça prend une autre ampleur, beaucoup plus meurtrière.

* * *

J’apprécie toujours autant la plus de l’auteur, elle est fluide et vraiment agréable. Cela donne beaucoup de dynamisme au roman, on plonge au cœur de l’intrigue assez rapidement.

* * *

Je déplore cependant le manque de présence de certains des personnages à commencer à Jesse. La fille d’Adam a été un véritable coup de cœur dans le premier tome, j’aurai adoré lire plus souvent ses remarques sarcastiques sur la vie amoureuse de son père.
De même pour les personnages masculins phares. Adam est absent tout le début du roman, on ne le voit vraiment qu’à deux ou trois passages, soit bien pour un roman de 400 pages. Idem pour Samuel.

* * *

En résumé : un tome très agréable à lire, même si j’ai mis très longtemps à le faire. Une intrigue dynamique, des petits passages glauques qui donnent du corps au roman, et une romance qui se met en plus doucement, mais surement.

Voilà, je vous laisse avec ceci, moi, j’ai le troisième tome à lire. Et malheureusement le dernier que j’ai en ma possession, il va falloir que j’investisse 😉


Ma note : 16/20


Les points positifs :  — une intrigue vraiment bien menée
— un monde qui nous dévoile de plus en plus ses secrets
— Mercy qui se révèle.

Les points négatifs : — des personnages importants trop souvent absents

À vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

11 réflexions sur “[Chronique #10] Mercy Thompson, Tome 2 – Les Liens du Sang

  1. Pingback: [TAG #5] TAG de A à Z | Les secrets d'une Croqueuse de Livres

  2. Comme petite pousse te l’as dit j’en ai 3 ou 4 tomes à la maison, je les ai lu et même si au début j’étais aussi emballée que toi je me suis très vite lassée car les choses n’évoluaient pas assez vite selon moi. En plus je suis pas une grande adepte des séries à rallonge ce qui est le cas pour Mercy Thomson.

    J'aime

    • Je peux comprendre ! Personnellement, j’aime justement les séries à rallonge parce que je trouve que les personnages sont beaucoup plus creusés ! Par contre au bout d’un moment s’il n’y a plus rien d’intéressant, si les actions stagnent. Je me lasse ! Comme c’est le cas pour Anita Blake par exemple 1

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: [Chronique #33] Mercy Thompson, t5 – Le Grimoire d’Argent | Les secrets de Rose

  4. Pingback: [Chronique #35] Mercy Thompson, t6 – La Marque Du Fleuve | Les secrets de Rose

  5. Pingback: [Chronique #36] Mercy Thompson, t7 – La Morsure du Givre | Les secrets de Rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s