Ecriture·Nouveau Projet

N.P. Ecriture : jour 3. Schéma narratif, actanciel et chute.

Coucou !

Je poursuis mon excursion au cœur des méandres de mon cerveau pour trouver la meilleure trame possible pour mon roman.

Hier, je vous disais que l’écriture avait bien commencé et que la trame de base était placée. 

Je me suis attardée plus particulièrement sur mes recherches sur la mythologie celtique irlandaise. J’ai passé une bonne partie de ma journée à fureter sur différents sites afin d’avoir une vue d’ensemble sur les personnages issue de cette mythologie que je pourrai utiliser dans ce roman et ceux que je devrai inventer. Je suis même allé jusqu’à faire des arbres généalogiques. J’ai rapidement compris qu’une mythologie est égale à une autre, c’est un micmac impossible de parents que se sont mariés avec leurs enfants, de femmes qui ont plus plusieurs maris et donc X enfants. Mais au moins, j’ai pu rapidement comprendre l’importance de certains d’entre eux et surtout savoir qui était déjà mort.
Maintenant, j’ai mes cours avec mes « rois », il ne me reste plus qu’à travailler la politique interne, et ça ne va pas être une mince affaire.

Ensuite, j’ai préparé mon schéma actanciel et mon schéma narratif. L’un n’allant pas sans l’autre. La situation initiale et l’élément perturbateur n’ont pas posé de problèmes majeurs, étant donné que cette partie de l’histoire était déjà bien en place. Étonnamment la situation finale non plus. Comme je l’ai dit précédemment, mon rêve m’a donné au moins la vision de deux romans. Je savais donc comment finirait le premier en rapport avec le deuxième.

Mon point faible se trouve dans la chute de l’histoire et dans les péripéties. Il m’est déjà arrivé à plusieurs reprises d’écrire pratiquement la moitié d’un roman sans avoir aucune certitude sur la manière dont celui-ci se terminerait. Je me suis pris la tête dessus un bon moment sans réussir à trouver quoique ce soit qui me convienne. Et puis je suis allée prendre une douche. Pourquoi je vous dis cela, c’est bien simple, j’ai toujours une multitude d’idées sous la douche ! C’est une méthode pratiquement infaillible. Ainsi, plus je laissai mes idées fusées, plus une chute concrète se formulait. Au bout de peut être trois minutes, je me suis décidée d’appeler mon chéri à l’aide. Il s’est installé à côté et je lui ai demandé d’écrire ce que je disais. C’est vrai que c’est idiot d’avoir pléthore d’idées pour finalement tout oublier une fois sortie de la douche.
La crise de fou rire avant d’arriver à écrire quelque chose ! D’après lui, je ressemblais à un prof en plein exposé. Mais au moins, et grâce à quelques-unes de ses remarques qui m’ont permis de réorienter mes idées, je suis arrivée à quelque chose qui tenait plutôt bien la route. Pour une fois, j’ai une chute avant de commencer à réellement écrire. C’est un gros progrès.

Il me reste néanmoins à mettre en place les péripéties et l’intrigue policière en elle-même et cela me fait un peu peur. Je ne sais pas si je serai capable de le faire. Il faut que j’arrive à déposer des indices sans que cela soit trop flagrant, trouver un suspect idéal sans qu’il soit réellement coupable, organiser mes idées pour que ça ait l’air d’une enquête, et c’est plutôt compliqué.

Je viens de finir l’écriture de mon premier chapitre. J’ai pratiquement 18 pages écrites à la troisième personne du singulier, j’ai décidé de passer dans le vif de l’action pratiquement directement, j’espère juste que je pourrai continuer dans cette lancée. D’ailleurs, je me demandai ce que vous pensiez des romans avec plusieurs points de vue ? Je me suis dit que cela pourrait étoffer mon histoire, mais peut-être que cela empêche de s’attacher aux personnages… Je ne sais pas.

Qu’en pensez-vous ?

Voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. Étant plongée dans ce nouveau projet, je ne lis pas beaucoup en ce moment, j’espère que vous ne m’en voulez pas. Je vous fais des bises. Bon dimanche !

Rose !

Publicités

2 commentaires sur “N.P. Ecriture : jour 3. Schéma narratif, actanciel et chute.

  1. Personnellement, lorsque le texte est fluide et claire, j’aime bien avoir 2 visions des évènements mais c’est peut-être un challenge en plus pour l’écrivain. Il ne faut pas qu’il y ai trop de point de vue sinon on se perd un peu (enfin moi 😉 ). Bonne continuation !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s