bit-lit·Chroniques·Lectures·Non classé

[Chronique #35] Mercy Thompson, t6 – La Marque Du Fleuve

mercy-thompson-tome-6-la-marque-du-fleuve-250588

  • Auteur : Patricia Briggs
  • Edition : Milady
  • Sortie le 22 juin 2012, 378 pages, 7.10€
  • Thèmes : Loups, faes, mythes amérindiens, romance paranormale
  • 4ème de couverture : « Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n’ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n’ont qu’une idée en tête: être au calme et ensemble.
    Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer.
    Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme……. »

Mon avis : On se retrouve une fois de plus pour un tome de Mercy Thompson, qui est décidément une de mes série préférées du genre. Et comme je suis du genre à acheter toute une collection quand je l’ai, j’ai les deux prochains tomes qui m’attendent bien sagement sur ma table de nuit. J’ai encore une fois beaucoup apprécié ce tome, pour de nombreuses raisons, c’est un tome qui sort un peu du lot habituel et c’est plutôt agréable ! De plus, on en apprend enfin un peu plus sur Mercy, c’est toujours trop peu, mais c’est déjà ça, on comprend rapidement que ses capacités peuvent devenir infinies si elle apprend à les utiliser, mais pour l’instant, elle reste encore égale à elle même.

Mercy et Adam se sont mariés et veulent profiter tranquillement de leur lune de miel, bien méritée, loin de tout le monde. Mais le bonheur est de très courte durée. Les faes ne sont pas innocentx quant au choix du lieu de villégiature de nos tourtereaux. Au moment où Mercy découvre un naufragé, un indien d’une tribus locale, elle bascule dans les histoires liées au monde des esprits. Suivit de la visite d’un esprit pas comme les autres. On se plonge dans les origines de notre coyote préféré, entre mythes amérindiens, esprits totémiques, montres millénaires et faes, la lune de miel n’est pas loin de tourner au cauchemar. 

arabesque
C’est un tome bien différent des autres qui nous est proposé. Ca fait plaisir de sortir du canon habituel de la série. Ici, on suit donc Mercy et Adam dans leur lune de miel, mais plus que cela, c’est sur les origines de Mercy que l’on va enfin être renseigné. Le roman est tourné autour des mythes amérindiens, des tribus et des esprits totémiques qui seraient à l’origine des changeurs. On se doutait qu’elle n’était pas la seule de son espèce,
mais maintenant on a plus de détails quant à leur nombre mais aussi leurs formes.

Ce changement de style permet un petit renouveau dans la série, qui commençait à être un peu répétitive. On quitte les faes, les vampires et même les loups pour le monde des esprits. On avait déjà compris que Mercy avait une relation particulière avec les esprits, maintenant, on comprend que cela fait partie d’un des pouvoirs inhérent à sa qualité de changeuse. Pas une changeuse de peau, non, mais bien une changeuse de peau, une femme qui peut prendre la peau d’un animal. Contrairement au Loup-garou qui possède un loup et un homme dans le même corps, le changeur est cet animal autant que l’homme. C’est un don uniquement réservé aux amérindiens. Mais alors, elle qui n’est qu’à moitié amérindienne, comment peut-elle être une changeuse ? La réponse se trouve dans les mythes.

Au moins, on en apprend un peu plus sur Mercy, sur l’identité de son père, même sur son enfance. Mais nous ne savons toujours pas quels sont ses pouvoirs, ni comment elle va réussir à les utiliser. On verra cela lors des prochains tomes, enfin j’espère.

L’action n’est pas réellement le pivot du roman comme cela pouvait l’être précédemment, mais plutôt le petit plus dans les derniers tomes ! On retrouve une Mercy, sauveuse de monde, face à un Adam un peu en retrait.

arabesque
Ce tome est centré sur la relation Mercy/Adam, ils viennent de se marier, et on peut voir leur couple plus fort et uni que jamais, des scènes sensuels tout juste suggérées laissant libre court à notre imagination, beaucoup de complicité et de bonheur. Mais voilà, je trouve que dans cet osmose, on perd un peu le caractère des personnages, Mercy est très calme et posée, ultra possessive et faisant passer Adam pour un héro à chaque seconde. Adam lui est presque absent. C’est étrange à dire alors qu’ils sont constamment ensemble, mais on ne retrouve pas ce petit truc en plus qui donnait du corps à leur couple et c’est dommage, c’est trop parfait. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne sont pas mignons. Mais est-ce que l’on a vraiment envie qu’ils soient mignons ?

J’ai adoré le personnage de Coyote, un des esprits totémiques amérindiens. Il est drôle, complètement fou, imbu de lui-même, mais en même temps, très à l’écoute des besoins des hommes et de leur bonheur. Il essaie d’être bien dans son temps. J’ai beaucoup aimé sa relation avec Mercy, il est protecteur sans réellement le montrer, fière d’elle. C’est une relation presque émouvante que j’aimerai beaucoup voir se développer dans les romans futurs !

J’ai peu parler de Bran et pourtant je trouve que c’est un personnage très important. Il est le père « adoptif » de Mercy, sans vraiment l’être. Il tient énormément à elle, presque comme à sa fille. Au fur et à mesure des tomes, on le voit vraiment se rapprocher d’elle, être plus présent, lui faire confiance. J’espère vraiment avoir une vraie scène émotion entre eux, une scène à coeur ouvert. Je suis sûre que je pourrais verser ma petite larme !

arabesque

La plume PB est toujours aussi incroyable, en plus de ça, elle nous offre une vision des mythes chamaniques et des esprits totémiques bien à elle, et enfin le renouveau dont on a besoin dans cette série.

arabesque

En résumé : dans l’ensemble c’est un roman beaucoup plus calme, avec un peu moins d’humour, plus d’amour et de découverte. Les personnages évoluent, on dirait presqu’ils s’équilibrent l’un l’autre, du coup, ils perdent un peu de leur superbe. Cependant, j’ai beaucoup apprécié de changer un peu de thème général, de comprendre les origines de Mercy. Maintenant, je n’ai plus qu’à lire la suite !


4 étoiles Très bon


 

Les points positifs :

  • Le changement de thème
  • Les nouveaux personnages

Les points négatifs :

  • Le couple star un peu en deçà
  • Un peu trop de guimauve et pas assez d’action

 

Dans la même série : 

  1. L’Appel de la Lune
  2. Les Liens du Sang
  3. Le Baiser du Fer
  4. La Croix d’Ossements
  5. Le Grimoire d’Argent
  6. La Marque du fleuve
  7. La Morsure du Givre
  8. La Faille de la Nuit
  9. Fire Touched (sortie US le 8 mars 2016)
  10. A l’écriture
  11. A l’écriture
  12. A l’écriture

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “[Chronique #35] Mercy Thompson, t6 – La Marque Du Fleuve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s