Chroniques·Dystopie·Fantasy·Lectures·Young adult

[Chronique #45] Red Queen, tome 1

red-queen-tome-1-576564

  • Auteur : Victoria Aveyard
  • Editions : Le Masque
  • Sortie le 11 mars 2015, 18€, 444 pages
  • Thèmes : pouvoir, politique, complot, trahison
  • 4ème de couverture : « Notre armée se lèvera, aussi rouge que l’aube. Les argents n’ont rien à craindre de nous, les Rouges. Tout le monde le sait. Nous ne sommes pas leurs égaux, même si rien ne nous différencie en apparence. Le seul signe distinctif, extérieur en tout cas, est que les Argents se tiennent bien droit, tandis que nous avons le dos courbé par le travail, l’absence d’espoir et la déception inévitable face à notre sort. »
    Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, passe ses journées à voler pour subvenir aux besoins de sa famille, jusqu’au jour où elle se découvre un pouvoir extraordinaire digne d’un Argent, et même d’un prince argent. Dans la prison dorée du palais d’Archeon, elle apprends la duplicité pour tenter de renverser le couple royal et libérer ses semblables. »

Mon avis : une fois n’est pas coutume, j’ai souhaité diversifier mes horizons littéraires (au final pas tant que je le pensais), en choisissant une dystopie, un genre qui ne m’attire pas du tout au premier abord. Je m’explique, pour moi, c’est toujours la même trame, celui d’un monde post-apocalyptique avec un système de castes et des castes inférieures qui se rebellent contre le pouvoir en place. Une très belle satire de nos sociétés actuelles, certes, mais beaucoup trop redondant à mon goût. De plus, j’ai été (et je dois être l’une des rares) très déçue de ma lecture du premier tome d’Hunger Games, d’ailleurs pour preuve, je ne l’ai jamais fini. De plus, surfer sur la vague de la tendance, ce n’est pas trop mon truc non plus, tout ce qui est Hunger Games, Labyrinthe, Divergente, c’est bien en film et encore, je m’ennuis très facilement, la trame est beaucoup trop prévisible, je sais comment se termine l’histoire au bout de dix minutes de film, c’est donc inutile. Du coup, je me suis dis, et ceux aux vues des critiques plus qu’encourageante, je pourrais peut être tester ! Je dois dire que je suis un peu mitigée par cette lecture, j’ai beaucoup apprécié l’univers mais j’ai eu un petit problème avec les personnages qui me semblait presque inachevés.

La Guerre fait rage dans le Royaume de Norta, les Rouges, travailleurs, ruraux, épuisés vivent sous le joug et la menace permanente que les Argents, race supérieurs à la leur, dotés de pouvoirs extraordinaires, viennent prendre leurs enfants pour les amener de force sur le font. Mare, est une jeune rouge qui, pour sauver sa famille de la misère, se spécialise dans le vol à la tire. Elle qui n’est rien, si insignifiante face à ses trois frères partis à la guerre, si inutile comparée à sa petite-sœur qui possède un talent certain pour la couture et travaille déjà pour une boutique dans la capitale d’Eté de la famille régnante. Mare a 17 ans, et faute de travail, elle va devoir partir à la guerre, et voir, un membre de sa famille de plus partir, Kilorn, un orphelin qu’elle a nourri pendant des années et est devenu son meilleur ami. Un soir, elle choisit de voler la mauvaise personne, Cal, un jeune homme travailleur comme elle, qui après l’avoir écouté pendant plusieurs heures, lui obtient une place de servante au château. Une belle montée pour Mare qui évite de ce fait à la guerre. Mais voilà, rien n’est jamais aussi simple, alors qu’une jeune femme faisait la démonstration de ses talents lors d’une représentation permettant au futur prince héritier de trouver sa reine, un bâtiment se détache et Mare fait une chute au travers un bouclier électromagnétique qui aurait dû la tuer. Au lieu de cela, elle se retrouve à contrôler cet élément si sauvage. Elle une Rouge, se retrouve plongée au cœur d’intrigues politiques, fiancée à un prince, nouvel objet de propagande du roi, face à une rébellion Rouge qui prend de plus en plus d’importance : la Garde Ecarlate.

arabesque

C’est un univers très bien construit que nous offre Victoria Aveyard, un univers totalement novateur alliant subtilement la dystopie et la fantasy. Comme je le disais précédemment, les mondes dystopiques sont redondants parfois même affables. Pourtant, l’apport de la fantasy apporte beaucoup, c’est un changement important dans la trame de base, un changement bonifie le roman. Un mélange entre modernité de nos sociétés actuelles et pauvreté éreintée, à bout de souffle. On découvre deux mondes complètements différents, celui des travailleurs, et celui de la classe régnante, sous fond de malaise racial et de supériorité.

On plonge dans un monde d’intrigues politiques et de jeux de pouvoirs où les faux semblants sont monnaie courante. On se rend bien compte que rien n’est ce qu’il parait et que l’on doit faire attention à tout et à tout le monde, et surtout à ceux qui se disent proches de nous. La trahison est d’autant plus difficile à supporter et pourtant tellement plus simple. La trame est bien menée et rythmée, l’action presque omniprésente, mais l’intrigue reste « logique », les indices sont semés sur notre route dès le début de l’intrigue, ce qui est dommage car on perd l’effet de surprise sur la révélation finale.

L’intrigue est très rapide, peut-être même un peu trop. La mise en place du grand plan d’attaque de la Garde se fait sur quelques jours, or, un plan d’une telle envergure se doit d’être préparer. Ce qui rend l’enchaînement des événements faciles. En outre, l’enseignement du personnage principal est tout aussi rapide, et c’est tout aussi dommage car, c’était assez intéressant à traiter, j’aurai aimé que se soit un peu plus développé.

Il s’en découle un grand flou général assez agréable, on est tout autant perdu que Mare et pour le coup, on ne sait pas réellement sur quel pied danser, quel camp choisir, qui croire et c’est un gros point fort, l’auteur sait parfaitement ménager le suspense tout le long de l’intrigue.

arabesque

Côté personnage, Mare est une jeune femme très forte et courageuse, prête à tout pour sauver sa famille et « son peuple » mais aussi crédule et naïve. Elle est très rapidement mise en marge de la société qui l’accueille. Elle, la Rouge, d’origine pauvre, sans avenir devenant princesse parce qu’elle maîtrise un pouvoir qui devrait être réservé aux Argents. Elle devient aussi tôt un objet politique. Elle est aussi d’une sensibilité à toute épreuve, ce qui la sert autant que la dessert. Elle est soumise à ces émotions et cela lui fait faire des choix qui ne sont pas forcément les meilleurs.

Cal et Maven sont les deux autres personnages principaux de l’intrigue, ils sont tous les deux au centre de la vie de Mare, fiancée à l’un, amoureuse de l’autre. Cependant, il y a quelque chose chez eux qui me dérange, autant que chez les autres personnages. Autant je trouve le personnage de Mare très bien traité, autant je trouve les autres un peu fade et sans relief. Pourtant, ils ont beaucoup de potentiel, mais mal exploité, un peu trop en retrait face à la litanie de sentiments de Mare.

arabesque

La plume de Victoria Aveyard est un véritable coup de coeur, elle est très fluide et rythmée. C’est ce qui fait une très grosse partie du charme de ce roman, en plus de cette capacité à transmettre les émotions de Mare. Tantôt en colère, tantôt en proie a un désespoir, ou l’espoir. Cependant, parfois, on a l’impression de coulée face à cette masse d’émotions et de ne plus savoir où donner de la tête.

arabesque

En résumé : Red Queen est un roman innovant par son mélange de style, la fantasy donne à la dystopie un caractère plus profond et plus percutant. Les personnages manquent sensiblement de force mais le deuxième tome promet leur épanouissement. Au final, malgré un traitement qui rappel parfois les classiques du genre, Red Queen est une très bonne lecture avec des arguments plus que percutants, un univers bien à lui et mené d’une main de maître par une Victoria Aveyard qui signe son premier roman d’une plume implacable et imagée.


bonne lecture


Les + : 

  • L’intrigue
  • Le suspense
  • L’univers

Les – : 

  • Des personnages trop esquissés
  • Surplus d’émotions
  • Intrigue prévisible

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s