[Chroniques #47] Felicity Atcock, tome 4 – Les Anges Sont Sans Merci

felicity-atcock-tome-4-les-anges-sont-sans-merci-742558-250-400

  • Auteur : Sophie Jomain
  • Edition : J’ai Lu
  • Sortie poche le 23 mars 2016, 280 pages, 6.9€
  • Thèmes : anges, démons, entre-deux, trahison, maternité, fées
  • 4ème de couverture : « Des fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m’ont mise K.O., ça, c est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s il y a bien un truc qu’il ne faut jamais faire sous peine de représailles, c’est voler à une femme ce qu’elle a de plus cher. Alors c’est vrai que je n ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l’arrière-train, même si pour ça je dois d’abord faire face à ce que je redoutais le plus : la trahison. »

Mon avis : J’ai attendu la sortie en poche du quatrième tome de la série depuis un certain temps. Comme à chaque fois, je frétillais d’impatience comme une enfant. En allant au Salon du Livre, sachant que je pourrais l’avoir en avant première, j’étais comme folle. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce tome, comme je le fait à chaque fois, la plume de Sophie Jomain est absolument magnifique, et je profite de chacun des ces tomes que j’ai entre mes mains comme d’une vraie pépite. Celui-ci est différent des autres tomes de bien des manières et j’avoue que parfois, ça m’a laissé un peu sur ma faim…

Les fées ont volé Adam, le fils de Felicity et de Terrence et l’ont remplacé par un changeling. Folle de chagrin et ivre de rage, elle est prête à tout pour récupérer son fils. Pour cela, elle va avoir besoin de quelqu’un : son père. La seule petite chose, c’est qu’il est maintenant en Enfer. Heureusement, un certain entre-deux est capable d’aller en Enfer comme dans le royaume des fées. Avec des alliés comme cela, qui pourrait croire que quelqu’un puisse leur résister ? Disons, qu’il faudrait encore qu’elle puisse avoir confiance en ces hommes qui l’accompagnent. 

arabesque

Ce tome est très rythmée, bourré d’action et de nouveautés. D’ailleurs, on pourrait dire qu’il n’y a pratiquement que cela. Côté histoire, je trouve ce tome un peu en deçà de ce dont on a eu l’habitude, moins d’enquête, mais il faut bien changer un peu les codes. Il est pratiquement centré sur la recherche de Mehiel, d’Adam et la période dans le royaume des fées. L’intrigue n’est pas réellement poussée à son paroxysme mais met plutôt en lignes des évidences.

Mais comparé à cela, j’ai trouvé ce tome plus profond que les autres. Dans le sens où, on entre dans d’autres thématiques, celle de la trahison et du pardon, mais aussi celle des âmes soeurs ou de la relation qui unie une mère à son enfant. Plongé au coeur des sentiments de chacun des personnages, que se soit par le biais de sous-entendus ou par certaines remarques ajoutent un nouveau rythme à la série. On se rend compte que les rôles sont inversés et que la souffrance ou l’appât du gain peut faire même des meilleurs d’entre-eux , des monstres… Et je ne parle pas forcément des démons ou entre-deux.

La découverte du monde des fées ajoute un gros plus à l’histoire, bien que j’ai trouvé les retrouvailles avec Mehiel un peu trop facile (de prime abord), la suite est assez déroutante. Le royaume des fées est plutôt décrit comme un monde de tromperies et de faux semblants, face à des êtres fourbes qui se nourrisse des souffrances. Mais surtout de créatures en « souffrance » qui jouent avec l’avenir des autres pour essayer de sauvegarder le leur. Pour cela, il leur faut un héritier mal assez puissant pour survivre. Quoi de mieux qu’un être démon, ange et humain ?

arabesque

Parlons des personnages, pour ma part, ce sont eux qui sont les plus intéressants dans ce tome, de plus en plus travaillés.

Pour commencer, Feli devient maman, un changement profond s’opère en elle. Elle doit vaincre la souffrance qu’elle éprouve quant à l’absence de son fils et fait tout pour aller le retrouver. Elle devient bien plus forte, presque insensible du moment qu’elle retrouve son enfant. Ce qui est assez drôle, c’est que face à cela, sa relation avec Stan prend forme petit à petit. Malgré la souffrance que lui procure la trahison, elle parvient à lui faire confiance. En même temps, il fait tout pour se rattraper. Stan reste égal à lui-même, arrogant, prétentieux, on avait déjà compris qu’il y avait un grand coeur derrière toute cette façade. D’autant plus, lorsque l’on sait que Dieu est prêt à tout pour le faire revenir dans ses rangs. Je trouve leur relation vraiment touchante et amusante, ce jeu de « je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis » peut durer encore longtemps, le tout est de savoir, qui fera le premier pas. J’adorerai que se soit Feli !

J’ai beaucoup aimé Mehiel (le père de Feli), un personnage rusé, très… démoniaque, touchant en un sens. J’ai aussi compris beaucoup de chose quant à la relation qu’il entretient avec Stan comme âme soeur, chose qui nous renseigne aussi sur la relation entre Terrence et Jehiel.

Pour en venir à Terrence : je suis un peu mitigée. D’un côté je sais qu’il est prêt à tout pour Adam et Feli, et qu’il souffre beaucoup devant la nouvelle trahison de Jehiel (la femme de sa vie) mais il s’enfuit encore, et ça me déçoit beaucoup de lui.

Et Phil. Il est toujours beaucoup trop parfait, et ça m’agace !

arabesque

Côté plume, entre humour noir, ironie, révélations en tout genre, scènes émouvantes et crus, Sophie Jomain élargie considérablement sa palette, pour mon plus grand bonheur. Son monde s’agrandit et se bonifie comme le bon vin. Depuis le temps que je lis les romans de Sophie Jomain, j’adore regardé son style s’affirmer et prendre en rondeur.

arabesque

En résumé : un très bon tome, avec beaucoup de bonnes choses. Malgré un intrigue un peu légère centrée sur la recherche d’Adam et l’absence des vampires. Cette série reste une de mes meilleures séries françaises, j’aime vraiment cet univers et les personnages dépeints. Maintenant, encore une fois, je n’ai plus qu’à attendre la sortie en poche du prochain tome. Une véritable torture !


Excellente lecture


Les + : 

  • Les personnages
  • La profondeur des situations et des relations

Les – : 

  • L’absence des vampires
  • Une intrigue vraiment légère parfois

Dans la même série : 

  1. Les Anges Mordent aussi
  2. Les Anges ont la Dent Dure
  3. Les Anges sont de Mauvais Poil
  4. Les Anges sont Sans Merci
  5. Les Anges battent la Campagne
  6.  H.S. : Les Anges ont la Mort aux Trousses

.

 

Publicités

4 réflexions sur “[Chroniques #47] Felicity Atcock, tome 4 – Les Anges Sont Sans Merci

  1. Pingback: [Chroniques #47] Felicity Atcock, tome 4 – Les Anges Sont Sans Merci — Les secrets de Rose – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s