[Chronique #48] Slaine Adamson, tome 1 – De Trèfles et de Plumes

de-trefles-et-de-plumes-677225-250-400

  • Auteur : J. Arden
  • Editions : J’ai Lu
  • Sortie le 15 octobre 2015, 13€, 544 pages
  • Thèmes : Magie, époque victorienne, Roses, fantastique
  • 4ème de couverture : « 1890, Londres.Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Sláine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d’entorses à l’étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu’un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d’Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l’occasion pour elle de troquer ses aiguilles contre des couteaux. Pour la reine ! »

Mon avis : je me promenais bien tranquillement dans la Fnac, en allant chercher un colis avec une tonne de livre qui m’attendait lorsque je suis tombée sur cette merveilleuse et sublime couverture. Normalement je ne fais pas attention aux couvertures, mais là, il faut avouer qu’elle vaut vraiment le détour. J’ai vu le costume, le corset et je me suis tout de suite dit : ce roman est pour moi. Forcément, des créatures fantastiques, du Steampunk, le Londres victorien.. Voilà, s’en était fini de moi, et de mon portefeuille.  J’ai beaucoup apprécié l’univers dans lequel nous a plongé J. Arden, il est parfaitement mis en oeuvre et les personnages sont pour le moins intéressants. Bon, il y a quelques petits défauts, ce qui est normal d’ailleurs. Mais je reste charmée par cette lecture. 

Slaine est une jeune Lady adoptée par un homme un peu particulier, Sir Andamson un ancien agent travaillant pour la Reine. Slaine reprend le flambeau familial, elle possède un talent bien particulier, assez particulier pour que personne ne sache réellement ce dont elle est capable. Un talent qui la rend pourtant indispensables aux Roses de la Reine. Alors qu’elle rendait compte d’un meurtre ritualiste aux airs démoniaques, elle rencontre Kieran O’Farrell un homologue irlandais qui va enquêter avec elle en plein coeur du folklore irlandais.

arabesque

De Trèfles et de Plumes est un roman qui nous plonge dans un univers très bien ficelé et une mythologie complète (peuplée de nombreuses créatures différentes et complémentaires) et très bien mise en oeuvre, qui met même en avant certaines nouveautés. Par exemple, le talent de Slaine est tout à faire novateur, elle agit comme un aspirateur à magie, je chose que j’avoue avoir encore du mal à comprendre.

J’ai remarqué que l’auteur place beaucoup de mystère autour de ses personnages, chacun est traité non pas sommairement, parce que c’est faux, mais plutôt en laissant place à une grande part de subjectivité. C’est d’ailleurs très agréable car, ça nous donne envie de mieux connaître les personnages et de savoir ce qu’ils nous cachent. Ça donne un certain challenge dans la lecture.

Le roman est plutôt bien rythmé, malgré une première partie une peu lente due à la mise en place des personnages et de l’action, la suite est beaucoup plus dynamique. On se situe dans la parfaite petite vie d’une Lady londonienne qui essaie de satisfaire les convenances et une Rose qui doit les bafouer pour sa Reine. La société surnaturelle est d’ailleurs parfaitement bien intégrée, possédant ses clubs, ses lieux de prédilections et la Londres nocturne pour leurs activités. Pour finir la fin nous laisse atrocement sur notre faim, qui m’a presque arrachée une petite larme, presque. Le combat final quant à lui m’a laissé un peu perplexe, je la trouve trop rapidement traité, j’aurai aimé plus d’action et de détails sur les personnages, mais bon, nous verrons pour le prochain tome, enfin j’espère.

arabesque

J’ai beaucoup apprécié les personnages en particulier les trois principaux.

Slaine est une jeune femme très courageuse, très… lady. J’ai beaucoup apprécié son caractère, son humour, sa passion. C’est un personnage très fort, mais aussi un peu perdue. Elle ne sait ni qui est elle, ni ce qu’elle est, ni qu’elle est la portée de son pouvoir, pourtant elle fonce corps et âme dans son métier, dans ce qu’elle pense être son avenir. Pourtant quand elle rencontre Kieran, elle se rend compte que son avenir pourrait peut-être différent que tout ce qu’elle n’a jamais espéré. Une romance toute en sous-entendu, j’aime l’ai vraiment apprécié.

Kieran est un irlandais dans toute sa splendeur. L’arrogance, le côté irrésistible, celui surprotecteur, et ce mystère qui l’enveloppe telle une aura destructrice. Sont-ce là des qualités irlandaises ou tout simplement masculine, lorsque l’on est capable de se transformer en Tigre, en loup ou avec des grandes dents en général… Une question qu’il faut absolument se poser.

Quelques autres personnages ont retenu mon attention. Entre James le fantôme attachant, Michael, qui joue les grands méchants archanges (et très sexy… ?) ou encore le père de Slaine, que j’ai trouvé vraiment touchant (surtout avec sa moustache frétillante).

arabesque

Je suis assez mitigée face à la plume de l’auteur, d’un côté j’aime beaucoup de qu’elle fait, la manière dont elle met en avant ces personnages, son univers, l’humour qu’elle utilise et les joutes verbales entre les personnages. Pourtant, j’ai remarqué, des longueurs vraiment importantes dans les descriptions qui pourraient en gêner plus d’un. Je trouve aussi certains passages un peu lourd, en effet, le traitement de certaines tournures de phrases est incertain. C’est un peu dommage, mais ça ne m’a pas découragé dans ma lecture.

arabesque

En résumé : nous avons là un mélange de fantastique et de steampunk très léger. Malgré des lourdeurs dans le traitement, j’ai vraiment apprécié l’univers que nous a proposé J. Arden. Les personnages sont touchants, l’univers très bien construit et intéressant. Et avec une fin aussi atroce que celle que nous a proposé l’auteur, j’attends avec impatience que le prochain tome sorte pour lire avec plaisir la suite des aventures de Slaine et de Kieran (à n’en pas douter).


très bonne lecture


Les + : 

  • Les personnages
  • L’univers
  • L’humour

Les – : 

  • Les longueurs dans les descriptions
  • Lourdeurs dans le traitement
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s