[Chronique #56] Plus Personne Ne Se Moquera De Toi

book-895

  • Auteur : Catherine Choupin
  • Editions : Librinova
  • Sortie le 08 Avril 2016, 90 pages, 2.99€
  • Thème : humour, contemporain
  • 4ème de couverture : « Une romancière méconnue découvre une application extraordinaire de son nouvel iPhone, qui la projette quarante ans plus tard. Elle retrouve régulièrement un jeune admirateur, « l’ange de l’avenir », qui lui montre le destin incroyable de son œuvre. Cette vision bouleverse sa vie artistique et sentimentale.
    « Ô lecteur, je sais que tu ne me croiras pas, mais ce nom et ce prénom que je vis en lettres d’or sur ma tombe, c’étaient les miens ! Paniquée, je tournai le dos, refusant de lire la date fatidique de ma mort » »

Mon avis

Il y a quelques mois maintenant, j’ai été contactée par la maison d’édition Librinova afin de découvrir le nouveau roman d’une de leurs auteures : Christine Choupin. Il s’agit d’un roman numérique traitant avec humour de la recherche de succès d’une romancière soixantenaire dont la « lubie » de l’écriture provoque jalousies et médisances. On plonge dans le quotidien de Mauve cherchant la reconnaissance, mais aussi celui d’une amoureuse de la langue et de la littérature, qui fait de l’écriture et des références aux grands auteurs sa marque de fabrique.

Mauve est une romancière sans grand succès qui écrit des romances. Son compagnon de vie, Armand a parfois du mal à comprendre son besoin d’écriture tant il est jaloux des personnages masculins qu’elle crée. Un jour, son fils lui offre un iPhone afin qu’elle reste dans l’air du temps. Au gré d’une ballade dans le cimetière de Montparnasse, elle se retrouve plongée en 2056, face à sa tombe, elle découvre, grâce à un « ange du futur » que son œuvre rencontre un très fort succès posthume. 

arabesque

« Un roman mégalomaniaque » aux notes futuristes

La première chose que l’on remarque lorsqu’on lit « Plus Personne ne se Moquera de Toi » est l’aspect autobiographique. En effet, l’on peut se demander qu’elle est la part de réalité et la part de fiction présente dans le roman, un thème que l’on retrouve d’ailleurs dans toute l’intrigue. Dans un premier temps, parce que l’on assiste presque à une conversation entre la narratrice et le lecteur, elle s’adresse en effet directement à celui-ci, ensuite parce qu’elle nous fait part, sans langue de bois, aux soucis d’un écrivain qui se cherche, qui rencontre peu de succès et surtout face aux critiques et dérives de la langue française.

Si l’on aborde en catimini la question du processus de création et des inspirations notamment concernant les personnages, on remarque aussi l’influence de grands auteurs comme Proust qui marquent la plume de la narratrice, son œuvre. Une plume donc digne du XIXe qui semble ne pas convenir aujourd’hui, alors que la langue française tend à se simplifier, à tirer vers le bas, tant et si bien que l’on utilise l’accent circonflexe non plus comme marqueur orthographique, mais bien comme une insulte. C’est donc un cri du cœur, celui d’une amoureuse de la langue française qui voit notre patrimoine diminuer d’année en année.

En sus de cela, nous assistons à une belle histoire d’amour entre Mauve et Armand. Les passages écrits par la main de ce dernier nous montrent à quel point il est parfois difficile de vivre avec un écrivain, de savoir qu’elle crée des personnages masculins dignes des plus grands fantasmes et qu’elle passe beaucoup plus de temps avec eux qu’avec lui. Cela fait naître en lui une jalousie peu commune. Eh oui, un écrivain vit seul dans son monde lorsqu’il écrit.

L’interlude du futur nous donne l’espoir et la force de croire à nos rêves les plus fous. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas de succès aujourd’hui que nous ne pouvons pas en avoir demain !

arabesque

Les personnages sont simples, accessibles et ce réalisme nous offre un intermède dès plus rafraîchissant. La « double main » nous permet une découverte plus intrasec des personnages et de leurs motivations. On comprend ainsi qu’un écrivain passe maître dans l’art de raconter des histoires y compris lorsqu’il s’agit de celle de sa vie !

arabesque

En Résumé

Une lecture agréable et rafraîchissante, pleine d’humour et d’espoir en l’avenir qui nous fait réfléchir sur notre avenir et nous montre à quel point il est important de ne jamais baisser les bras.


très bonne lecture


 

Publicités

Une réflexion sur “[Chronique #56] Plus Personne Ne Se Moquera De Toi

  1. Pingback: Bilan #12 : Juillet 2016 | Les secrets de Rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s