bit-lit·Chroniques·Fantastique·Lectures

[Chroniques #60] Alpha & Oméga, tome 2 – Terrain de Chasse

alpha-omega-tome-2-terrain-de-chasse-174861-250-400

  • Auteur : Patricia Briggs
  • Editions : Milady
  • Sortie le 20 Mai 2011, 7.10€, 346 pages
  • Thèmes : loups-garous, faes, compagnons, sorcière, bête du Gévaudan, mythologie amériendienne, vampires
  • 4ème de couverture : « Anna et Charles assistent à un conseil sur la proposition controversée de Bran : révéler l’existence des loups-garous.
    Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la Bête du Gévaudan, est contre ce projet… et il n’est pas le seul.
    Les vampires, eux non plus, ne considèrent pas ce coming-out d’un très bon oeil. Et lorsqu’ils attaquent Anna, Charles entre dans une rage folle. Anna et lui doivent alors découvrir au plus vite qui se cache derrière tout ça… avant de perdre tous ceux qu’ils aiment. »

Mon avis

Eh oui, j’ai enchaîné avec le deuxième tome d’Alpha & Oméga après la lecture du premier. Comme si cela ne vous arrivait pas non plus ! Je dois dire que j’aime tellement les univers que Patricia Briggs que je suis incapable de me séparer d’eux bien longtemps, d’ailleurs à l’heure où je vous écris, voilà bien longtemps que j’ai terminé ce tome (parce que j’ai beaucoup de chroniques de retard) et j’ai une furieuse envie de lire les suivants ! Bref, tout cela pour dire que j’ai encore une fois passé un très bon moment de lecture avec Charles et Anna. J’ai l’impression de me répéter, mais il est vrai que je trouve rarement de choses à redire sur ces tomes. Dans ce tome, on va pouvoir s’apercevoir qu’Anna prend une place importante dans la meute, et qu’elle gagne en puissance, on comprendra aussi à quel point les relations entre communautés peuvent être compliquées !

Bran a décidé de révéler la présence des Loups aux humains et ça ne plait pas réellement à tout le monde. Il décide donc de réunir les meutes du monde entier pour leur faire part de sa décision et leur proposer son aide afin de mettre en place les démarches nécessaires. Mais Jean Chastel, aussi connu pour être la Bête du Gévaudan, l’Alpha Français le plus craint d’Europe est contre ce projet, et cherche à tout prix à faire payer Bran. Charles, contre l’idée de voir son père se rendre au sommet, y va à sa place, accompagnée d’Anna. Si encore il n’y avait que les loups dont il fallait se soucier… Les vampires s’en mêlent et s’attaque à Anna, rendant Charles assez furieux pour commettre l’irréparable. Mais la meute passe toujours au-dessus, et ce n’est que lorsqu’il est accusé du meurtre de Chastel que tout prend un tournant différent. S’ils ne mettent pas la main sur le véritable tueur très rapidement, Charles pourrait bien dire au revoir à sa tête. 

arabesque

Du rythme, de l’action, de la romance et une multitude de créatures !

Le roman est à mon sens découpé en deux parties, dans un premier temps, il y a toute la mise en place, avec le sommet, les discussions, la présentation des personnages, je dirai quelque 150 pages parfois un peu longues mais essentielles à la bonne compréhension du reste de l’intrigue, aux luttes intestines et à la rancœur qui anime chacune des espèces envers les autres. Une fois ce cap passé, l’action s’enchaîne assez rapidement et avec la fluidité que l’on connait habituellement à l’auteure. Elle ménage parfaitement le suspense pour que l’on soit soufflé jusqu’à la fin du tome.

Ce qui est assez intéressant, pour le coup, c’est de voir comment ils interagissent les uns avec les autres. Entre peur, respect et haine, une flopée de faux-semblants et une bonne dose d’hypocrisie. L’aspect monstrueux des loups, la dominance, la peur qu’ils peuvent susciter sur d’autres, allant même jusque-là folie. Puis, les faes et les vampires s’en mêlent pour créer un joyeux capharnaüm d’intrigue, de complots, bref tout ce que j’aime. On se retrouve donc avec une multitude de personnages tous plus dangereux et puissants les uns que les autres, jouant à un jeu qui pourrait bien leur faire perdre un peu plus de quelques plumes.

Du coup, même si l’intrigue est quelque peu différente des autres tomes, j’ai aimé voir Charles prendre de l’assurance, se placer non plus seulement comme l’exécuteur de son père mais aussi comme le deuxième Alpha le plus dominant au monde, Anna assumer beaucoup plus facilement son rôle d’Oméga, comprendre le poids qu’elle pouvait avoir sur les autres loups. A leur manière, ils forment un couple puissant et impressionnant. D’autant que maintenant, Anna réussit à vaincre certains de ses blocages. Leur relation est vraiment belle, émouvante. J’adore pouvoir les lire et vivre avec eux cette jolie histoire. 

arabesque

Des personnages forts dont le potentiel ne cesse de croître

Anna évolue beaucoup, ne serait-ce que dans ce tome, elle prend ses responsabilités, sait ce qu’elle veut, et réaffirme son amour pour Charles un bon nombre de fois. Entre la compagne d’un loup aussi dominant et un Oméga, être donc l’objet de convoitise de nombreux autres loups. Je la trouve toujours aussi touchante, elle arrive enfin à se laisser aller avec Charles, même si sa Louve continue à la protéger de temps à autre. C’est un personnage que j’aime beaucoup voir évoluer !

Charles aussi se dévoile beaucoup plus. Ici, il n’est plus seulement l’exécuteur du Marrok, c’est Alpha, le dominant à la première pour la succession de Bran. Il montre sa finesse d’esprit, sa ruse et son intelligence. Qualités qu’il met à profil grâce à la relation si particulière qu’il entretient avec Frère Loup. Vis-à-vis d’Anna, même s’il reste très protecteur, il consent à lui laisser un peu d’espace et de marge de manœuvre. Sa confiance et son amour pour sa compagne sont vraiment beaux à voir.

Les autres personnages comme Arthur, Danna, ou encore Chastel (et j’en passe, il y en a quand même une sacrée quantité) sont tout aussi forts, ils mettent en relief l’histoire de manière assez juste.

arabesque

Bon, j’imagine que mon laïus habituel sur la plume de Patricia Briggs n’est pas obligatoire. Je vais donc vous parler des légendes arthuriennes qu’elle met en avant dans ce tome. Si Arthur, ce loup archéologue un peu givré, se prend pour LE Arthur, cela sert de tremplin à l’auteure pour inclure quelques aspects de la légende. Elle utilise une multiplicité de points de vue, l’immersion dans le roman est donc totale !

 arabesque

En résumé

Ce tome est différent des autres, plus politique et réfléchi, il nous amène vers des aspects que l’on ne pouvait ne pas prendre en considération précédemment, la relation avec les meutes du reste du monde, celle avec les autres communautés, si l’action y est un peu moins présente, les personnages sont toujours aussi attachants et bien mis en valeur par la plume de l’auteure. Bref, si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment idéal pour le faire.


Excellente lecture


Les + :  

  • Les personnages
  • La politique
  • L’univers

Les – : 

  • Manque un peu d’action et de rythme sur le début

 

Par la même auteure : 

Mercy Thompson, du tome 1 à

Alpha & Oméga, tome 0 — L’Origine

Alpha & Oméga, tome 1 – Le Cri du Loup 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s