[Chronique #72] Yvé et le Palimpseste

fceb4e3b4ac66363fd1be1d09f896ce859b7f02460a9fb0e8a99399f504e

Auteur : Florent Marotta

Editions : Taurnada Editions

Sortie mai 2016, 12.99€, 404 pages

Thèmes : monde post-apocalyptique, magie, palimpseste, prophétie

4e de couverture : « Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l’élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu’elle était loin d’imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment. »

 

 

Mon avis

J’ai reçu ce roman en SP il y a quelque temps maintenant, et je n’ai eu le temps de le lire que très récemment. J’ai découvert un univers sombre et plein de magie, pris dans une lutte entre deux castes de magiciens et une haute autorité humaine basée sur la religion, qui essaie de faire passer ses actes atroces sur le compte de la magie. C’est un récit dont la morale nous touche assez facilement, puisqu’il place l’idéologie religieuse au centre d’une intrigue visant à l’extermination d’un peuple à cause de sa différence.

Ambre, jeune lycée de 16 ans, vivant à Nova Lugdunumm (Lyon) apprennent au cours d’une nuit mouvementée que toute sa vie n’a été que mensonge. Maintenant, elle doit fuir et réapprendre à vivre avec un petit détail en plus dans sa vie : la magie. Maintenant qu’elle sait qu’elle est une wicce, elle doit comprendre qui elle est et ce que l’on attend d’elle, parce que beaucoup de choses semblent reposer sur ses épaules.

88059071-18Un roman marqué par l’action et le mystère

D’une manière générale, le roman est marqué par l’action et le dynamisme. Il y a très peu de creux ou de passage à vide, chaque scène est étudiée pour être pertinente dans le récit. On découvre un univers plein de magie en même temps que la narratrice. D’ailleurs, dans les scènes d’action pure, on remarque assez facilement que l’auteur a été militaire !

C’est un monde presque post-apocalyptique qui s’offre à nous, de nombreux siècles après notre passage sur terre, pourtant l’on remarque que rien n’a changé et que la religion, présentée par les Frères de la Lumière, organisée en plusieurs castes essaie de prendre le contrôle des populations. Ils se placent comme protecteurs des populations contre les deux communautés de magiciens, mais n’espèrent que prendre le contrôle sur les hommes et éliminer ceux sur lesquels ils ne peuvent faire pression. Une rengaine vieille comme le monde.

Malgré l’action qui domine le roman, l’intrigue est très longue à se mettre en place. Il faut attendre plus de la moitié du roman avant de commencer à comprendre réellement le but de l’auteur. Le monde est complexe, assez sombre et plein de mystères, ce qui donne envie de poursuivre la lecture. Mais les longueurs freinent parfois la lecture, si bien que j’ai eu du mal à continuer ma lecture par moment (mais pas mécontente d’avoir persévéré et de l’avoir terminé).

L’auteur utilise le point de vue multiple pour nous plonger au cœur des différents partis qui constituent son roman. Si l’on apprend, ou du moins on essaie, ce qui se passe de chaque côté, il nous arrive parfois de nous perdre entre tous les personnages, et les faits. L’auteur laisse plané beaucoup de mystères autour de son histoire, si l’intrigue parait particulièrement complexe, ce trop-plein de secrets devient agaçant parce que l’on a l’impression que l’auteur nous dévoile plein de secrets, mais rien de véritablement important par rapport à la trame générale.

88059071-18Des personnages forts et intrigants

L’auteur développe une multitude de personnages dans son roman, mais c’est le personnage d’Ambre/Yzé qui retient le plus mon attention. Cette jeune femme a tout d’une grande. Courageuse, avec du caractère, une envie d’en apprendre toujours plus et de se battre pour ce qu’elle croit juste. Yzé m’a séduite par sa volonté et sa capacité à aller de l’avant quoiqu’il puisse lui arriver. Elle sait faire confiance et s’ouvrir aux autres.

On prend plaisir à voir évoluer les personnages, y compris ceux que l’on apprend très vite à détester.

88059071-18

J’avoue avoir parfois eu un peu de mal avec la plume de l’auteur. Je ne suis pas bien placée pour critiquer j’en conviens parfaitement, mais parfois, à vouloir trop avoir une plume soutenue, on se retrouve avec des formulations longues et pompeuses qui cassent un peu le rythme de l’histoire. Un peu de simplicité ne fait de mal à personne, surtout lorsque l’on met en place un univers aussi complexe.

88059071-18

En résumé

Si l’organisation parait manichéenne, on apprend très rapidement à ne pas se fier aux apparences. Une fois plongé dans le roman, on prend plaisir à découvrir les événements et l’on se prend suivre avec avidité les progrès d’Yzé. J’avoue avoir même versé ma petite larme, et c’est à partir de ce moment précis que le roman m’a réellement plus. C’est un univers complexe et ingénieux qui souffre peut-être d’un peu trop de mystère, mais dans lequel on se plait à plonger. 



bonne lecture



 

Les + :

  • Le monde
  • Les personnages

Les — :

  • Trop de longueur et de mystères
  • Multiple POV qui nous perd
  •  Les formulations parfois un peu lourdes

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s