[Chronique #87] Hors de Portée

hors-de-portee-446756

Auteur : Georgia Caldera
Editions : J’ai Lu

Sortie le 02 mars 2016
Pages : 480
Broché : 8.90 €
Poche : 6.90 €
E-Book : 5.49 €

Thèmes : Romance contemporaine, érotisme

Lecture : Novembre 2016

lintrigue-final

Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c’est dans la société de décoration d’intérieur qu’elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau plus gros client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d’Aïdan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d’aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?

mon-avis-final

Bon, on ne va pas se mentir, si ça fait un moment que vous passez par ici, vous comprenez très rapidement que je suis une grande amatrice de la plume de Georgia Caldera. Elle est, l’une des auteures qui parviennent à me toucher le plus, quel que soit le genre dans lequel elle s’illustre. Bien que la romance contemporaine ne soit pas vraiment mon style de prédilection pour beaucoup de raisons, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce tome dans lequel j’ai découvert une histoire envoûtante et des personnages attachants. On a presque envie de dire qu’on en veut plus ! Oui, je veux plus de Scarlett et d’Aidan !

3026732

Cette romance trace le parcours de deux personnages particuliers, atypiques, qui nous envoûtent par leur réaliste, leur justesse, leurs émotions à vif. Ils sont tous deux brisés par leur passé et l’on se rend compte que c’est ce réalisme qui rend cette histoire d’autant plus poignante. Ce genre d’épreuve aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous. Certes, l’intrigue reste « classique », mais elle est efficace et c’est tout ce qui compte.

Scarlett est une jeune femme au passé douloureux qui n’arrive plus à faire confiance aux hommes depuis le fiasco de sa première relation amoureuse. Depuis, elle ne parvient pas passer plus d’une nuit avec un homme et s’enfuit en courant après. Architecte d’intérieur, elle va devoir traiter avec un gros client un peu particulier qui ne veut travailler qu’avec elle. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de Aidan Stern alias M. Mufle-Connard, qui n’est autre que petit frère de son premier amour dont elle n’a purement aucun souvenir puisqu’elle a éclipsé tous souvenir de cette partie de sa vie. Ce que j’aime chez Scarlett, c’est que c’est une femme avec du caractère, des formes, et un métier qu’elle fait par passion même si c’est dur. C’est un personnage réaliste et pour cela on s’attache très facilement à elle.

Aidan… C’est très clairement le type de personnage que j’adore, c’est un homme arrogant, hautain, un brin acariâtre et dominateur, bref, un connard de première. Il possède un charme magnétique, atypique, bref il est charismatique quoi ! Bien sûr, cela n’a rien à voir avec sa troublante ressemblance avec le gendre parfait, j’ai nommé Tom Hiddleston… (*bave*), vous pensez bien… Mais derrière cette carapace, on découvre très rapidement une souffrance énorme due à son passé et un cœur en homme. C’est un homme blessé, avide de vengeance et désespérément à la recherche de rédemption qu’il veut trouvé par le biais de Scarlett. J’ai été tellement touché par son histoire, que j’ai tout de suite compris son besoin de vendetta, bien que ça ne cautionne pas tout.

La romance est fulgurante, captivante, charnelle, emplie de tension sexuelle palpable, et ce, malgré tout ce qui pousse Scarlett à fuir. Ils sont continuellement poussés l’un vers l’autre, pourtant, on voit s’installer un subtil jeu du chat et de la souris, dans lequel nos personnages ne perdent ni leur personnalité ni leur caractère. J’avoue que j’aurais été déçue s’ils avaient perdu ce qui les caractérise tant. Ils vont faire face ensemble à leurs sombres passés, qui les ont marqués profondément, aller au-delà des apparences et de leurs erreurs pour peut-être enfin trouver le bonheur. 

Je vous avoue que j’ai avant tout choisi cette lecture pour la plume de l’auteure, et une fois de plus je n’ai pas été déçue. On retrouve son style caractéristique, un poil modernisé pour correspondre aux cadres du genre, mais gardant toujours, ce petit truc en plus qui me transporte à chaque page/roman. Elle est juste, addictive et parvient à transmettre cette tension, les sentiments exacerbés des personnages !

3026732

en-resume-final

Eh bien, une fois n’est pas coutume, j’ai adoré chaque petite page de cette romance, le l’ai dévoré, dégusté comme le plus fin des macarons. Il n’y a pas de cliché, par de stéréotype. Les personnages sont réalistes, imparfaits, atypiques, brisés et vont se reconstruire, faire face à leurs démons ensemble. C’est une alchimie qui dépasse l’entendement, et en un sens, c’est ce genre d’histoire qui donne envie de trouver l’amour avec un grand A, celui qui va nous bouleverser jusqu’au plus profond de nous même. Le tout, porté par la plume enchanteresse de Georgia Caldera.

ma-note-final

5/5 — J’ai adoré cette lecture

3026732

les-points-forts-final

  • Les personnages
  • La romance
  • La plume de l’auteure

les-points-faibles-final

  • L’intrigue un peu moins travaillée, mais largement rattrapée par le travail sur les personnages.

Alors, qu’avez-vous pensé de ce tome ? De cette auteure ?
N’hésitez pas à commenter, aimer, partager !
Plein de belles découvertes livresques ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s