Conseils d'écriture·Ecriture

[Ecriture] L’écriture et moi : mes trucs et astuces.

Bonjour, bonjour !

Nous sommes à mi-parcours du NaNo, l’occasion de parler écriture, pour changer ! Je reviens aujourd’hui avec un petit article un peu plus personnel, un peu plus blabla, pour vous présenter ma relation avec l’écriture, ce que ça m’a apporté et comment je me prépare pour une journée écriture.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours écrit. L’imagination a toujours été un très fort moteur à ma vie. Bien sûr, petite avec mes Legos et mes Playmobils, je pouvais jouer pendant des heures et inventer des histoires toujours plus incroyables à mes personnages. Plus tard, tout ce qui trottait dans ma petite tête d’enfant a eu besoin d’un nouveau médium d’extériorisation, et comme je n’étais pas très douée pour le dessin, je me suis mise à écrire. A beaucoup écrire.

Je ne peux pas dire que j’ai été influencée par ma famille, mon père a certes transformé notre appartement en bibliothèque, mais à cette époque, je ne savais qu’il griffonnait de temps à autre sur des petits carnets qu’il laissait trainé dans ses poches. Quant à ma mère, elle m’a toujours dit être bien trop cartésienne pour arriver à écrire des « choses comme moi ».

Alors, je me retrouvais seule dans ma chambre avec mes multiples amis imaginaires et ensemble, on faisait de grandes choses ! J’ai commencé par de petites histoires, des fables, de la poésie, du théâtre, des nouvelles et maintenant, je m’échine à essayer de terminer mes romans. Parce qu’il y a toujours ce personnage, cette histoire, ce petit truc qui me rappelle constamment que je ne suis jamais vraiment seule et qu’eux aussi ont besoin de vivre et de me raconter leurs histoires.

Dis comme cela, ça donne l’impression que je suis folle, mais pas du tout, mes 42 personnalités et moi-même nous portons très bien, merci !

Quand j’écris, je plonge dans un monde qui n’appartient qu’à moi, je suis libre, heureuse et sereine. En quelque sorte, je peux lâcher à la bride que je m’impose et « vivre » au travers de personnages. Je me nourris de leurs histoires comme elles se nourrissent de mon imaginaire pour venir au monde. Je ne suis complète que lorsque je suis devant un clavier, un crayon à la main, ou plongée dans mes pensées pour trouver la meilleure suite possible à mes histoires.

Parfois, souvent même, ils envahissent mon quotidien, j’ai presque l’impression qu’ils sont vivants et m’accompagnent partout où je vais et c’est une aide et un soutien incroyable dans ma vie de tous les jours.

Quand j’ai réellement repris l’écriture en sortant du lycée, j’étais à une période de ma vie assez difficile et je me cherchais un exutoire. Je me suis retrouvée là-dedans. J’ai trouvé le moyen de me soigner. Parce que c’était ça, une thérapie personnelle, un moyen de trouver des réponses que je n’aurais peut-être pas eu autrement. Et aujourd’hui, je ne m’imagine plus sans passer un peu de temps avec mes personnages. Même si je n’écris pas dans une journée, ils sont toujours là.

trouhans-logo-foxaep-arabesque

Mes petits trucs et astuces pour être toujours au top 
Des carnets par centaines de milliers

IMG_20171116_125811.jpg

Je dispose d’une collection de carnets et chacun à sa fonction bien spécifique. C’est bien simple, j’en ai toujours au moins un sur moi. À chaque nouveau projet son carnet. Il me sert pour marquer mes idées, mais pas que. J’ai dedans, un synopsis de chacun de mes chapitres ainsi que plusieurs graphiques : un qui me résume le nombre de mot écrit par jours, un qui me résume le nombre de mots par chapitre, des points importants de l’intrigue que je ne dois pas oublier, et l’évolution progressive de mon univers.

Mon carnet renferme généralement tous les secrets de mes histoires et sans lui, je suis complètement perdue. Avant, je mettais tout sur ordinateur, mais je me suis rendu compte que le format papier/carnet était bien plus facile d’utilisation pour moi. Ainsi, je peux faire des ajustements n’importe où, il me suffit d’avoir un stylo et mon carnet.

Mais, avant de tout noter sur mon carnet, j’ai aussi un bon lot de feuilles volantes qui me servent à réfléchir quand une idée me vient en tête. Le carnet est la version finale et propre de mes idées.

Pour mon projet en cours, j’ai aussi une liste de chanson par chapitre. Elles représentent une émotion bien particulière ou un fait important dans le chapitre. Et comme vous pouvez le remarquer, j’ai les idées changeantes !

Des livres pour m’inspirer et trouver les réponses à mes questions

IMG_20171116_130729.jpg

Chaque roman son thème, mais je reste généralement très proche de mes études dans la manière de traiter mes descriptions et les endroits que j’aime explorer. J’ai beau écrire de l’imaginaire, j’aime avoir une base historique et artistique solide et réelle : déformation professionnelle. J’ai donc une bibliothèque qui regorge de livres sur l’art sous toutes ses formes, et aussi quelques petites pépites qui me sont particulièrement utiles pour les sujets délicats : comme le Motus Liber (un traité d’Alchimie) ou le Traité de Démonologie. Et l’air de rien, je plonge dedans bien plus souvent que l’on peut se l’imaginer. Et des thèmes bien plus généraux comme la symbolique ou des glossaires pour les termes architecturaux ou encore cette merveilleuse Encyclopédie des Horreurs très bien faite !

Mes petits grigris et aides à l’inspiration

mes petites trucs copie

Mon cristal de roche, ma Pop de Rogue, mon Odalisque Bleue de Boucher, ma petite licorne et une bougie allumée, du papier et des stylos et un thé ! C’est le strict minimum pour que je puisse écrire. C’est mon petit rituel, sans mes grigris, j’ai généralement du mal à m’y mettre. Ce sont mes sources d’inspirations, mes meilleurs amis !

Une playlist inspirante

Capture d_écran 2017-11-16 à 15.38.24

À chaque projet sa playlist, même si beaucoup de morceaux s’y retrouvent. Pour ça, je vous renvoie sur mon article sur la musique et l’écriture !

J’écoute généralement du rock (beaucoup de Royal Blood et de Royal Deluxe en ce moment). Mais, pour ne pas être déconcentrée par les paroles comme ça m’arrive beaucoup en ce moment : les BO de Pirates des Caraïbes, celle d’Amélie Poulain, de Kingsman ou encore d’Harry Potter passent en boucle ! Sinon, je me trouve un morceau bien particulier et elle tourne toute la journée, ça arrive très souvent aussi.

Un bon logiciel

Capture d_écran 2017-11-16 à 15.54.10

Eh oui, parce que mine de rien, c’est important. Donc, en ce moment, j’utilise beaucoup Scribbook, un logiciel disponible sur le Net, en bêta gratuite pour le moment. J’ai testé beaucoup de logiciels, mais j’avoue que pour l’instant, c’est celui-ci qui me convient le mieux. Il propose de nombreuses fonctionnalités, dont un mode carte afin de voir les différentes scènes de son roman, des outils d’analyse très pratique, calcul de mots, répartitions diverses des mots par rapport aux chapitres, au reste du roman.

L’interface est simple, claire et facile d’utilisation. Beaucoup vous diront que cela ressemble à Scrivener, et c’est vrai en quelque sorte. Personnellement, je le trouve même mieux. Toujours en évolution, le logiciel nous proposera bientôt de nouvelles fonctionnalités : comme des fiches personnages ou des fiches lieux par exemple. La seule petite chose qui me manque, c’est un outil permettant de savoir le temps de lecture moyen par chapitre, mais c’est un détail !

On a aussi la possibilité de choisir un canevas qui corresponde à nos besoins d’écriture. Bref, je vous laisse loisir d’aller jeter un coup d’œil. Quant à moi, j’écrirais un véritable post sur mon test de Scribbook très rapidement.

Une fois mon chapitre terminé, il passe par l’étape Antidote (un correcteur) et je le transferts immédiatement sur Word.

Place à l’imagination

Je disais plus haut que j’étais très souvent plongée dans mes pensées. Mon activité préférée consiste à imaginer mes scènes en long en large et en travers dans ma tête, voir tout ce qui pourrait se passer avant de commencer à écrire. Le côté pratique c’est que l’on a une bonne vue d’ensemble, et que le moindre petit geste est passé au crible et trouve son importance. L’aspect un peu moins, c’est que généralement arrivée à la fin de ma scène, j’ai beau avoir l’aspect d’ensemble, j’oublie certains détails.

Une fois tous ces détails réunis, je suis partie et mis à part mon manque de concentration, rien ni personne ne peut m’arrêter ! D’ailleurs, j’y retourne, le NaNoWriMo ne va pas se terminer tout seul !

C’est donc tout pour aujourd’hui.
Dites moi quels sont vos petits trucs et manies

En attendant, je vous souhaite toujours plus de jolies découvertes ! 

Publicités

24 commentaires sur “[Ecriture] L’écriture et moi : mes trucs et astuces.

  1. Je suis en admiration devant les auteurs qui ont, comme toi, l’âme analytique, à décortiquer, analyser, planifier, mettre en perspective leurs mots avec des carnets, des logiciels et toutes sortes d’autres outils. C’est tellement étranger à mon mode de fonctionnement que j’en serais bien incapable.

    J'aime

      1. Je m’installe devant mon clavier et je me met à écrire. Peu importe où, peu importe quand, peu importe pour combien de temps, et peu importe si ce que j’écris est bien ou épouvantable. Je planifie mon travail, mais je n’utilise pas de logiciel et je ne fais pas de statistiques ou de décompte. Et je n’ai pas non plus de rituels. Quand je le dis comme ça, je prends conscience que c’est assez brut, comme approche 😀

        Sinon, mon blog est ma manière à moi de répondre à la question « comment tu travailles », donc clairement il y a une version plus détaillée et plus complexe que celle que qui est ci-dessus.

        J'aime

      2. Je vais aller jeter un petit coup d’oeil alors, parce que ça m’intéresse beaucoup.

        Au moins, tu as la chance d’avoir la capacité d’écrire partout et comme tu le souhaites ! C’est génial ! Et ce n’est pas brut, chacun à sa manière de faire. La création n’a pas de barrière, pas de code !

        Aimé par 1 personne

  2. Wow, je suis impressionnée par la précision de tes carnets ! Les miens ne sont que des suites d’idées en l’air et quelques gribouillis, j’ai besoin de Word pour ranger mes idées.
    J’ai découvert Scribbook récemment. Je ne l’ai pas encore testé, par flemme de transposer tout mon roman en cours de Word vers Scribbook, mais je le garde en tête pour un prochain projet, je n’entends que des critiques élogieuses sur ce logiciel.
    Je vais aller lire ton article sur la musique et l’écriture, le thème m’intéresse 😉 (j’en ai écrit un aussi)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est mon côté maniaque/perfectionniste. J’aime quand tout est beau et propre. Mais, généralement, c’est aussi une suite d’idées avec un peu plus de couleurs, des dessins, des citations, bref tout ce qui peut être inspirant.

      Eh bien je m’ai fait, par chapitre, et ça a été rapide. Après, le seul bémol que j’ai pu noter c’est que du coup, le compte de mot pas moi est faussé (ce qui est logique) mais tu peux très bien ne pas t’en servir le temps du mois ! Mais oui, le site est génial !

      J'aime

  3. Moi aussi j’ai écrit comme j’étais nulle pour le dessin x)

    Alors je suis très impressionnée par ton organisation x) Parce que moi mon seul et unique carnet (avec tous les projets dedans) il ressemble pas à ça du tout x) Déjà faut savoir que j’ai pas divisé en parties (type 100 pages, 4 projets : 25 pages par projet) : je fous tous dedans dans l’ordre des pages x) Donc au début y’a deux-trois pages d’un truc, puis une page d’un autre truc, encore d’un autre truc, on revient au premier truc sur quelques pages, et ainsi de suite. Puis j’écris sur une page tant que j’ai de la place… ce qui fait que je suis bien souvent à chercher « attends, nan c’était avant ça… après ça… bah mince… ! j’étais sûre que c’était par-là pourtant ! Ah ! Trouvé ! »… pourtant je sais à peu près où sont chaque choses… en gros c’est autant le bordel sur mon carnet que dans ma tête x) Le mec qui jette un oeil va rien comprendre, et en plus y’a des feuilles glissées entre les pages parce que j’ai eu des idées en cours et que j’avais pas de carnet x) Le CHA-OS !

    Oh ! Tu pourrais me filer les références du livre sur les symboles et les termes architecturaux stp ?
    Moi aussi j’ai quelques livres mais c’est assez rares que j’achète pour un projet, en fait c’est plutôt l’inverse : j’ai un livre, un truc m’inspire, je l’utilise. Ceci dit là j’ai investi dans un dico du français classique, et bientôt dans une introduction à la syntaxe du français classique, pour le prochain roman (alors que j’ai même pas sérieusement commencé les corrections de celui-là mais bon… sans commentaire xD).

    Par contre au contraire de toi je n’ai pas besoin de tout plein de trucs autour de moi. Enfin un truc, qui fait que je peux pas écrire sans même si j’ai les idées dans la tête : mon carnet ouvert à la bonne page !

    Pour les musiques j’ai besoin de BO, sinon je me concentre sur les paroles. Par contre je ne réutilise jamais les mêmes musiques ! C’est deux albums par roman et ensuite au prochain roman j’écouterais autre chose !

    Mon seul logiciel, c’est Word. Après, si j’ai besoin d’un truc quelque part, j’utilise la fonctionnalité de recherche. Je me connais bien, donc chercher une partie avec un mot ou un groupe de mot ne prend généralement pas trop de temps, sinon je prends une partie juste avant ou juste après et je scroll jusqu’à trouver x) C’est tout. Tout dans la tête.

    Comme toi je retourne les scènes dans ma tête, et du coup après je suis tellement contente de l’écrire que j’oublie des trucs et quand je ferme le document, ou une heure après, ou le lendemain, je me dis « meeeeeeerde… ! j’ai oublié ça ! » xD

    Bon bon bon… je pense que le commentaire « presque court » de la dernière fois sera le dernier avant un bon moment x) J’écris trop !

    J'aime

    1. Je te rassure, j’étais comme ça aussi au début, et lorsque je me suis rendu compte que je n’arrivais à me repérer, j’ai changé de méthode. Et puis, comme le collectionne les carnets, ça me fait toujours plaisir d’en utiliser un nouveau ! Après, je te rassure, mes feuilles volantes sont un bordel sans nom d’idées dans tous les sens. C’est pour cela que c’est tout beau dans mes carnets, parce que classe tout ! Honnêtement, je ne me trouve pas si organisée que cela ^^’ !

      Pour les symbole c’est le Livre d’Or des Symboles de Mathilde Battistini et Lucia Impelluso, aux Editions Hazan. Et le second, il est surtout pour les églises c’est Le Petit Glossaire pour la Description des Eglises de Jean Cabanot, mais je ne pense pas que tu puisses le trouver, il n’est plus édité. Par contre, tu as des petits livres que tu trouves au rayon art à la Fnac par exemple, pas très cher, que sont très bien pour les termes techniques.

      Mais c’est super, tu as bien fait ! De toute manière, on dit bien qu’il faut laisser reposer son projet quelques temps avant de commencer les corrections !

      En ce moment, les paroles me déconcentrent aussi. J’ai eu le malheur de mettre du disney l’autre jour. Alors oui, je chantais à tue-tête, ça il n’y avait pas de pbm, mais le roman n’a pas bougé d’un iota !

      Oui, ça m’arrive aussi, j’imagine très bien. Et il faut que tu retrouves le passage précis où tu as oublié un truc et c’est une galère ahah. Mais c’est tellement bien de tout voir bouger dans sa tête avant ❤

      Oui, c'est raté pour le coup, mais j'aime bien tes messages 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Moi aussi, j’aime beaucoup les carnets, mais comme j’ai la manie d’en acheter sans jamais les remplir j’arrête d’en acheter x)
        Ah, super merci beaucoup ! Parce que Google sait tout mais il a des limites (phrase pas logique mais bon… xD).
        Ouais, mais comme je relis jamais (jamais en entier, que les parties où je vais piocher des trucs quand j’ai besoin), ça fait deux ans presque que le début repose x) Y’a plein de petites incohérences ou… c’est pas vraiment ça, c’est plutôt des imprécisions et inexplications et faut vraiment que je m’en débarrasse !
        Ceci dit même sans parole il m’arrive de m’arrêter pour chanter des notes x) Surtout quand je suis à la chanson 15 de Dofus livre I. D’ailleurs c’est drôle parce que j’écris sans problème avant et sans faire gaffe à la musique mais je sors toujours à la chanson 15 (vive l’inconscient) x) Mais c’est plus facile de replonger dedans sans paroles. Surtout quand les paroles c’est du Disney, le truc le plus facile à se mettre dans la tête et à chanter !
        Ouais, c’est cool de tout voir dans sa tête avant !
        Haha ça me rassure !

        Aimé par 1 personne

      2. Je fais ça aussi, je te rassure, mais je m’en fiche, je sais que je vais forcément en avoir besoin à un moment donné, donc ce n’est pas grave. Et puis, quand je craque, c’est difficile de ne pas les acheter.

        Ah, tu ne relis jamais, je ne peux pas m’en empêcher. Si je m’écoutais, je passerais mon temps à ça, donc je n’avancerai pas dans le projet. Maintenant, je m’efforce d’écrire avant de relire, sauf quand je relis ce que j’ai écris juste avant pour recommencer une nouvelle partie.

        Ouais, pour moi c’est Harry Potter, Pirates des Caraïbes. Mais je connais les BO tellement par coeur, que je sais exactement ce qui se passe dans le film en fonction des musiques xD

        J'aime

      3. Moi mon problème c’est que des fois j’en commence un, puis je le change de fonction, donc j’arrache les pages, etc. Donc ça m’embêterait de faire ça à un paperblanks… Là pour mes textes je suis sur un moleskine, mais j’utilise relativement peu de pages par projet donc à mon avis je vais me le traîner encore un moment x)

        En fait quand je commence une nouvelle séance d’écriture, je relis ce que j’ai écrit la fois d’avant, pour me le remettre précisément en tête, corriger des trucs, ajouter les trucs oubliés la fois d’avant (hrm hrm) mais par contre après j’écris et la partie je ne vais jamais y revenir, sauf si plus tard j’ai besoin de vérifier un truc (une couleur d’yeux, de cheveux, un âge, ben oui parce que comme j’ai pas noté ces trucs-là c’est le foutoir des fois pour tout retrouver xD). Par contre les poèmes qui ouvrent les chapitres je les ai relus de temps en temps.

        Hahaha ! Grande malade ! x’D La BO que je connais la mieux c’est Princesse Mononoke !

        Et sinon ton entreprise ça avance ? Tu nous en parles quand ? (curiosité, curiosité… :P)

        J'aime

      4. Oui, je comprends, surtout vue leur prix xD
        Non, mais je te rassure, ça m’arrive très souvent aussi. Je ne fais presque jamais de fiches perso donc, certains détails restent flou. En ce moment, mon personnage principal est tatouée, mais si ma meilleure amie ne m’avait pas demandé sa description complète pour pouvoir la dessiner, je n’aurais jamais su avec précision quels étaient lesdits tatouages ! (ouais, elle veut en faire une BD xD, elle est folle !)
        Tu as des poèmes en ouverture de chapitre ?? C’est génial comme idée ! Ils ont un rapport avec le contenu du coup ?

        Oui je sais :3, mais je n’y peux rien, c’est plus fort que moi. Tu sais que je n’ai vu aucun Miyazaki ? J’ai honte….

        Pour l’instant pas trop, je t’avoue. On est toutes les deux perdues dans nos choix d’orientation, donc c’est un peu en stand-by. De plus, le choix de statut se révèle bien plus compliqué que ce qu’on avait escompté et sans moyen financier, c’est difficile (le prêt n’est pas envisageable) donc… Pas avant un petit moment 😉

        J'aime

      5. Ouais, surtout vu leur prix x)
        Une BD à partir de ton roman ? Génial ! Du coup tu lui as donné le scénario et elle dessine pendant que tu écris ou elle attend que tu ais tout écrit et tout corrigé ?
        Oui, ils ont un rapport avec l’histoire et en même temps il font office de titre de chapitre donc ils sont à la fois dans l’histoire et hors de l’histoire. En fait ce sont les rêves des personnages et on est dans un monde où les gens accordent beaucoup d’importance aux rêves par rapport à leur religion.

        Aucun ? Oh lala… bon en même temps je peux rien dire : j’ai pas vu tous les Disney et j’ai jamais vu Star Wars et j’ai pas fini Harry Potter donc bon… x)

        Et c’est pas possible de prendre le statut étudiant-entrepreneur pour avoir des aides ? C’est dommage en tout cas !

        J'aime

      6. Oui, je lui envoie les chapitres au fur et à mesure pour qu’elle s’en imprègne et après la relecture elle a carte blanche 😉
        C’est super cool ! Perso ce sont des titres de chansons qui font cet office pour moi.

        Ah bah bien ! Bravo vraiment ! Il faut remédier à tout ça xD

        Le truc, c’est que pour l’instant, nous ne sommes plus étudiantes, donc ça ne fonctionne pas, mais on n’oublie pas l’idée, on la repousse juste un peu !

        J'aime

      7. Ah ! Ça doit être génial ! 🙂
        C’est cool seulement si ça fonctionne à la lecture ! Tu me dirais ça dans à peu près deux mois quand j’aurais fini de corriger (on y croit, on y croit) 😉

        Effectivement, être étudiant-entrepreneur quand on est pas étudiant c’est pas vraiment facile x)

        J'aime

  4. Bonjour,
    Je ne connaissais pas ce logiciel mais ça va pouvoir m’aider dans le compta de mots. Sachant que je fonctionne sur un projet déjà existant, c’est fastidieux de devoir sélectionner la partie écrite pour en compte le nombre de mots. Je suis obligé régulièrement de mettre des repères de texte et c’est loin d’être précis du coup. Avec ce site peut-être que ça sera plus simple

    J'aime

  5. Je suis toujours plus qu’impressionné quand je vois des gens prendre des notes sur des carnets. Moi j’en suis totalement incapable. Parce qu’avant de me mettre à l’écriture j’avais déjà quitté les bancs depuis bien longtemps et dès que j’ai pu toucher un clavier je l’ai préféré au stylo. Généralement je réfléchis trop vite et à plein de chose simultanément donc l’écriture manuscrite est incapable de suivre (raison aussi pour laquelle peu de gens peuvent lire les traits et gribouillis que je réussis à formé stylo à la main :-)). Mais avec mes 10 doigts sur un clavier ça va vite (et c’est plus beau :-)).
    Pour prendre des notes, je le fais généralement sur l’appli Keep sur téléphone ou dans mon onglet dédié aux idées dans la fenêtre dédié au projet en question dans Scrivener.
    Je sais que des fois j’ai une idée très cool, j’oublie de la noter et elle s’envole mais je ne m’en inquiète pas parce que les idées ça me vient toujours et pour une de perdue c’est 20 de retrouvées.
    Rituel, j’en ai pas vraiment mis à part chercher le calme. Et même là c’est relatif puisque la nouvelle que j’ai écrite dernièrement je l’ai faite à 80% au boulot avec toutes les nuisances sonores possibles de mes collègues. J’étais motivé, j’avais une échéance à respecter pour l’envoyer.
    Sinon un de mes principaux freins à l’écriture : c’est le temps (après la musique). Quand tu travailles 11 à 12h par jours c’est la galère après pour trouver la force d’aligner un mot devant l’autre.

    J'aime

    1. Tu en es incapable peut-être parce que tu ne trouves pas de plaisir à écrire manuellement. C’est quelque chose que je fais très souvent. J’alterne les deux parce que lorsque l’on écrit à la main, on prend plus de temps, et les idées sont plus réfléchies, en tout cas, c’est le cas pour moi.
      Je pense que le temps est le principale frein de tout le monde. Malheureusement, on a pas toujours le temps ni le courage de se mettre devant un clavier après une grosse journée de travail. Sauf si c’est ce qui te détend ! 🙂

      J'aime

      1. Justement on prend du temps pour écrire à la main mais mes pensées sont toujours BEAUCOUP plus rapides que le stylo dans ma main. Bref, c’est difficile à expliquer ; me faut peut-être suivre une thérapie pour réfléchir molo ? 🤔
        Le temps… Si je pouvais aussi écrire à plein temps 😇!! Le truc c’est qu’il faut d’abord morfler avant d’y arriver. Stephen King (OK je devrais probablement moins parler de lui) était et prof d’anglais et blanchisseur à ses débuts, et il écrivait tout de même (toutefois je doute qu’il ait eu des horaires comme les miens 😖).

        J'aime

  6. j’ai adoré cet article 🙂 ça résume vraiment trés bien , ce que je ressens aussi vis à vis de l’écriture , c’est un échappatoire , mais moi à l’inverse quand j’écris je suis en mode  » feux d’artifices  » pas du tout sereine xD mes pensées vont dix fois plus rapidement que mes mains haha , je crois que ça dépends de nos personnalités aussi 🙂
    bonne continuation super blog !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s