Lectures·Rendez-Vous Littéraires

Les romans qui ont bercé mon adolescence

Bonjour, bonjour !

Ce matin, je réfléchissais à l’importance de la lecture dans ma vie et à ces romans qui ont vraiment contribué à mon amour de la lecture, ceux sans qui, aujourd’hui, même avec le background familial avec la lecture, je n’aurais peut-être pas décidé d’ouvrir un blog pour parler de mes lectures (entre autres choses !). Je me suis rendu compte, que depuis que je suis gamine, j’ai un très fort penchant pour la littérature de l’imaginaire et que même à 10-11 ans, c’était déjà ce qui me transportait ! Donc, une fois n’est pas coutume, il va surtout s’agir de magie et de grandes dents ! J’en suis désolée (ou pas !).

trouhans-logo-foxaep-arabesque

Harry Potter

harry-potter-tome-1-harry-potter-a-l-ecole-des-sorciers-835229

Cliché ? Oui, je le sais ! Et pourtant, je ne suis jamais allée au-delà du premier tiers du tome 5, et il m’en restait très peu de souvenirs, jusqu’à ce que je recommence ma lecture en début d’année. Bien sûr, je connais les films par cœur, et je prends d’ailleurs beaucoup de plaisir à redécouvrir tous les petits détails dans les romans qui passent à la trappe dans les films. J’avais à peine 10 ans lorsque j’ai lu le premier et bah, la magie, les créatures, Poudlard, tout… Je suis invariablement tombée amoureuse de l’univers fantastique. Il faut dire que pour la petite fille solitaire que j’étais, il n’y avait rien de plus émerveillant que cela !

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

les-desastreuses-aventures-des-orphelins-baudelaire-tome-9-la-fete-feroce-2920872

J’ai découvert cette série en primaire, et pendant des années, je les ai lu avec avidité. Je me rappelle même avoir choqué ma grand-mère, lorsqu’elle m’a demandé ce que je voulais pour mon anniversaire et je lui ai répondu le nom du huitième tome de la série, qui sortait à peu près au même moment. Je pense que c’est une des premières séries dont j’ai vraiment attendu la sortie des tomes ! Et à chaque fois, c’était un véritable bonheur de retrouver les personnages !
Les Orphelins Baudelaire, c’était le mystère, l’aventure, les sociétés secrètes, les énigmes, et même si la série se termine presque abruptement, alors que l’on ne sait pas vraiment ce qu’il leur arrive, je l’ai trouvé géniale et à la hauteur de tout ce que l’on avait pu lire jusqu’à présent !

Artémis Fowl

artemis-fowl-tome-1-artemis-fowl-126980

Mon premier « méchant ». Mon premier bookboyfriend. J’ai toujours adoré les méchants dans les histoires, parce que je trouvais leur manière de réfléchir et de fonctionner plus intéressante que les gentils. J’admets n’avoir lu que les trois premiers tomes, mais j’en ai adoré chaque miette. J’adorais son intelligence hors du commun, et sa relation avec Holly. Des fées, des créatures, un voleur, de l’aventure. Mon âme d’enfant était comblée. De plus, le style d’Eoin Colfer est inimitable.

Les Vampires de Manhattan

37136601les-vampires-de-manhattan-jpg

Mon amour pour les vampires et les créatures à crocs est arrivé très tôt durant mon adolescence, et les Vampires de Manhattan a été une de mes premières séries un peu plus « ado » on va dire « Young Adult ». J’ai évidemment craqué pour Jack, mais plus que ça, j’ai adoré toute cette mythologie mise en place autour du vampire. Un vampire contemporain, plus céleste, avec une véritable recherche. De plus le POV multiple, permettait une véritable avancée dans l’univers, avec trois styles d’écriture vraiment différents.
C’était l’époque où je regardais Gossip Girl, le côté très huppé New Yorkais m’avait attiré. Et je n’ai pas été déçue. J’ai savouré tous les tomes jusqu’à la fin, même alors que je vieillissais et que mes goûts changeaient.

Twilight

untitled

Bah oui. Forcément. Je veux dire, j’ai découvert la série à la sortie du deuxième tome et je les ai dévorés. J’ai beau ne pas aimer ce qu’ils en ont fait par la suite (sauf le premier film que j’ai adoré), il n’empêche que c’est l’une des séries les plus marquantes que j’ai lues dans mon adolescence. C’est d’ailleurs une des rares que j’ai relue aussi, et ça veut beaucoup dire.
Forcément, je l’ai avant tout pris parce que ça traitait du sujet des vampires, mais même sans cela, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure et cette manière qu’elle avait de nous embarquer avec nous. Honnêtement, c’était parfait pour commencer dans la littérature un peu plus adulte que cette série, on naviguait en eaux troubles, tout en restant foncièrement chaste, voire même puritain (Jusqu’au dernier tome). J’admets avoir TRÈS souvent eu envie de les secouer dans tous les sens au cours de mes lectures, mais bon, c’est ce qui a fait leur charme (et leur succès) !

Fever

chroniques-de-mackayla-lane-tome-1-fievre-noire-49562-250-400

Oui, là, on change radicalement de genre, c’est bien plus sombre, plus sensuel et surtout, je l’ai lu à treize ans. Voilà. À partir de là, on peut difficilement retourner dans la lecture enfantine toute mignonne quand on a goûté à l’enfer. Mais si, aujourd’hui encore, je ne jure que par cette série, c’est qu’il a une raison. J’ai découvert tout un univers que mon côté encore très enfantin ignorait jusque lors. Et j’ai découvert Barrons. Non, mais après avoir craqué pour un tel personnage masculin, on peut difficilement baver pour Edward, ils sont aux antipodes l’un de l’autre.
Fever, c’est de l’action, un monde sombre, dangereux, presque sans limites, des créatures que j’ai découvert à ce moment-là, des monstres, des inventions, de la sensualité, BREF, je suis devenue adulte en lisant ça, et je n’ai pas lâché l’Urban Fantasy depuis. J’ai découvert avec Fever ma vraie passion pour ce type d’histoire, et une soif intarissable de découvertes littéraires.
C’était dans ces moments que j’étais bien heureuse que mes parents ne lisent pas ce que je lisais, ils ne m’auraient pas reconnu !

Dracula

dracula-563117

Oh bah tient, comme c’est étonnant, moi, fan de Dracula ? Non, ça se saurait ! Eh oui, Bram Stoker et le célèbre Vlad III Tepes sont surement les deux grands responsables de mon obsession vampirique. C’est ce roman qui a fait naître en moi ce stupide espoir que peut-être, un jour, comme certains rêves de recevoir leur lettre de Poudlard (oui, bon, moi, aussi), je rencontrerai Dracula !
Je pourrais en parler pendant des heures, j’ai lu et vu tout ce que l’on peut lire et voir (sauf les Nosferatu avec Christopher Lee, je l’avoue), et plus j’en fais, plus je découvre de choses, plus je suis fan. Aidez-moi, pitié !

La Mécanique du Cœur

la-mecanique-du-coeur-3747-250-400

Je l’ai lu en troisième, sur les conseils de ma prof de Français qui nous a fait découvrir, cette année là, de nombreux romans et je l’en remercie (Mme Vannier, si vous passez par là, merci d’avoir contribué à ma passion pour la littérature…). Ce livre est d’une beauté à toute épreuve. La plume, l’histoire, qu’est-ce que j’ai pu être émue par ces lignes. D’ailleurs, je le conseille souvent à tous ceux qui reprenne la lecture et qui ne connaissent pas, c’est parfait pour reprendre goût.

Debout les Morts

debout-les-morts-72079

Découvert en troisième avec le même professeur, l’œuvre de Fred Vargas m’a beaucoup marqué. Après avoir dévoré Debout les Morts, je me suis lancée dans une découverte majeure de ses romans, et je les ai presque tous lus. Dès qu’un nouveau sort, vous pouvez être sûr qu’il est pour moi. J’aime tout chez elle, son monde sombre et intense, ses personnages atypiques et sa manière de nous immerger complètement dans son histoire sans que l’on s’en rende compte.

Orgueil et Préjugés

orgueil-et-prejuges-696002

Il a été mon livre de chevet pendant tant d’années, probablement un roman que je n’aurais jamais imaginé lire si je n’avais pas été dans une période de découverte. Je n’ai jamais été classique, mais j’avais tellement adoré les films et les séries que je n’ai pu m’en empêcher, et je n’ai pas été déçue du voyage. La plume, le style, les personnages… Bref, tout, hein, soyons honnête !

Et vous ? Quels sont les romans qui ont fait de vous des addicts  ? 
N’hésitez pas à partager vos impressions avec moi !
En attendant, je vous souhaite plein de jolies découvertes culturelles ! 

Publicités

5 commentaires sur “Les romans qui ont bercé mon adolescence

  1. Harry Potter et Twilight 💓 Je suis contente que tu parles de Twilight et que tu assumes d’aimer ! Parce que beaucoup nie l’adoration qu’ils avaient pour cette saga et je ne comprends pas pourquoi mdr. Moi j’ai adoré, j’ai passé des nuits blanches pour continuer ma lecture ! Et j’assume :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s